Pierrot Labat : "Il faut d'abord la maîtrise du ballon"

22/10 - 21:41 | Il y a 1 mois
Pierrot Labat s'exprime sur le travail technique des joueurs.

Formateur, éducateur, adjoint, ou encore superviseur chez les Girondins, Pierrot Labat nous parle de sa méthode. Nous vous proposons la suite de notre entretien réalisé dans le Talk sur WebGirondins.

À quel moment le football a basculé vers le travail physique ?

De mon point de vue, celui qui a complètement modifié le football il s'appelle Cometti ((NDLR Gilles Cometti 1995). Il avait une méthode de musculation spéciale. On l'enseignait à la faculté. À partir de là, les préparateurs physiques sont devenus prioritaires dans le football. C'est là que c'est produit le changement. Je suis bien placé pour le savoir, car c'est moi qui ai acheté le matériel de musculation pour les pros à la demande de Rolland Courbis.

"Mozart et Chopin avaient les mêmes notes, mais ils jouaient différemment"

Est-ce que vous trouvez aujourd'hui que la technique a été délaissée au détriment du physique ?

Oui, absolument. Je vais vous donner l'explication. La technique ce sont les gammes pour la musique, mais aussi les bases de ce que l'on apprend à l'école primaire. Ce sont les fondamentaux de l'apprentissage d'une langue. C'est également vrai pour les musiciens avec le solfège. Vous savez, le solfège, ce sont des notes de musiques. Mozart et Chopin avaient les mêmes notes, mais ils jouaient différemment. Actuellement, ce qu'il manque c'est qu'on a délaissé ce travail-là. La formation qui est faite actuellement c'est comme si les gamins rentrent au collège en délaissant l'école primaire. Tout ce qu'ils font c'est très bien, je ne suis pas contre. Ils en savent plus que moi.

"On a délaissé le travail des fondamentaux du football"

Par contre, ne laissez pas de côté tous les fondamentaux, et tout ce qui sert. Il faut d'abord la maîtrise du ballon. La première des choses c'est de maîtriser le ballon. Pour maîtriser le ballon, il faut d'abord le contrôler. Et pour le contrôler, il faut avoir un bon appui par rapport au ballon. Pour avoir ce bon appui, il faut avoir des réductions de foulées, c’est à dire des petits pas. Le contrôle c’est une chose. Après, un autre geste arrive, la frappe, le dribble. Il faut alors une reprise d'appuis. Et pour faire une reprise d’appuis, il faut de la vélocité. Cette vélocité si vous ne l’avez qu’avec un pied, ça ne va pas. Donc, il faut la coordination des deux. Voilà je vous résume tout.

À Lire aussi : Pierrot Labat : "Ante Mladinic est l’homme qui m'a tout appris"

Commentaires