Un mercato made in Ligue 1 pour les Girondins de Bordeaux ? 

07/06 - 12:08 | Il y a 2 ans

La Ligue est à l’arrêt complet depuis 3 mois, à l’inverse des autres grands championnats européens qui ont repris (Bundesliga), ou qui vont reprendre au cours du mois de juin (Liga, Premier League, Série A). Cette exception française vient perturber le mercato. Ainsi, il sera uniquement hexagonal à partir du 8 juin. Les Girondins devront en tirer profit.

Amortir la casse

Pour ne pas laisser les clubs français à l’abandon, le LFP a voté l’ouverture du mercato entre les clubs français dès le lundi 8 juin. L’ouverture aux autres championnats et du mercato à l'international se fera plus tard. Quand nos voisins auront terminé leurs compétitions. Le mercato c’est le deuxième effet kiss cool de la crise du Coronavirus. La décision française d’interdire le Football pèse lourd. Aux difficultés économiques liées à l'arrêt des compétitions, s’ajoutent aujourd’hui les conséquences économiques associées au mercato.

En effet,  de nombreux de clubs de Ligue 1 dépendent du marché des transferts pour équilibrer leurs comptes (LOSC, OM, FCGB). La Ligue 1 est à contre-courant. Elle ne joue pas alors que les autres reprennent la compétition. C’est la même chose pour le marché des transferts.

Par conséquent, afin d’aider les clubs à renflouer leurs comptes, les transferts sont autorisés entre les clubs de L1 uniquement. 

Déjà des ventes pour les Girondins

Cette ouverture du mercato fait les affaires des Girondins de Bordeaux. Le club au scapulaire devrait profiter de cette fenêtre de tir pour boucler et officialiser le transfert définitif de Paul Bernardoni vers le SCO Angers. On parle d’un contrat de 4 ans pour l’ancien portier du Nîmes Olympique. L’indemnité de transfert serait d’environ 8 M€ pour les Marine et Blanc.

De plus, le transfert définitif de Yassine Benrahou vers le Nîmes Olympique devrait aussi être officialisé. Les Crocos vont lever l’option d‘achat de 1,5M€ et faire signer le jeune franco-marocain pour 3 saisons.

Avec ces deux opérations, les Girondins devraient récupérer presque 10M€. C’est inespéré dans le contexte actuel.

D’autres coups à venir ?

Dans un marché franco-français, Bordeaux pourrait tirer son épingle du jeu. On peut imaginer qu’à un an de la fin de son contrat Maxime Poundjé pourrait saisir une opportunité dans un club de Ligue 1. Des propositions pourraient arriver. Son profil de latérale gauche intéresse des clubs.

Du côté des départs, il est difficile d’envisager d’autres mouvements que ceux évoqués. Bordeaux devra attendre l’ouverture du mercato à l’international. Du côté des arrivées, aucun mouvement ne devrait avoir lieu. 

Au final, ce n’est pas avec le marché hexagonal que les Girondins devraient atteindre leurs objectifs de transferts. L’ouverture du mercato à l'international devrait multiplier les opportunités. Les Girondins devront faire preuve de patience.  

#Transferts COMMENTAIRES