Une défaite rageante [Joueurs par Joueurs Nice-Bordeaux]

Une défaite rageante [Joueurs par Joueurs Nice-Bordeaux]
12/01 - 22:32 | Il y a 6 jours

Pour le compte de la 20e journée de Ligue 1, les Girondins de Bordeaux se sont inclinés à Nice sur un penalty d'Allan Saint-Maximin. Les hommes d'Eric Bedouet ont été trop inefficaces dans la surface de réparation niçoise pour espérer revenir à la marque. Les occasions manquées par Yann Karamoh donne un goût plus qu'amer à cette défaite.

Benoît Costil :  Sur le penalty concédé par Vukasin Jovanovic, le gardien et capitaine bordelais part du bon côté, mais malheureusement il est trop court sur le tir de Saint-Maximin. Il laisse ses coéquipiers dans le match avec un duel remporté face à Sacko.

Youssouf Sabaly : reconduit à droite pour la deuxième fois consécutive depuis 2019, on sent Youssouf Sabaly bien plus à son aise notamment sur l’aspect offensif. Sur la deuxième tentative des Girondins, il n’est pas loin d’être passeur décisif, mais Karamoh n’arrive pas à convertir l’offrande. Face à un remuant Saint-Maximin, l’international sénégalais gagne la majorité de ses duels pendant les 45 premières minutes en ayant une position très rapprochée de l’international espoir. En deuxième mi-temps, il se contente de défendre sur le reculoir. Mais on retrouve un Youssouf Sabaly bien meilleur sur le couloir droit qu’à gauche. Son taux de réussite dans ses passes dans les trente derniers mètres n’y est pas étranger (88%). Il n’est pas en reste dans ses centres puisqu’il en a réussi 3 sur 4 tentatives, mais le manque d’efficacité des avants-centres bordelais l’a sans doute empêché d’être décisif à l’Allianz Riviera.

Jules Koundé : Malgré l’absence de Pablo, Jules Koundé réalise une partie taille patron avec de nombreux duels remportés comme les attaquants niçois. Notamment lorsque les Girondins de Bordeaux sont pris à la gorge par les contres-attaques de l'OGC Nice. Sa qualité de passe dans la relance a encore été bonne avec 83 % de passes réussies.

Vukasin Jovanovic : S’il a été quelque peu malchanceux sur le penalty concédé en commettant une (très) légère faute sur Sacko, le défenseur central serbe réalisait une bonne partie sur l’aspect défensif. En deuxième mi-temps, il a laissé beaucoup de monde dans l’incompréhension avec notamment un positionnement souvent très haut qui a obligé Bordeaux a défendre régulièrement à trois défenseurs. Il aurait pu être le héros de la soirée avec son geste acrobatique sur un corner mal dégagé par la défense niçoise, mais il rate complètement sa tentative.

Maxime Poundjé  : Si le danger est très peu arrivé de son côté, Maxime Poundjé a réalisé une partie moyenne sans pour autant multiplier les appels pour donner une solution de dédoublement à Samuel Kalu.

Jaroslav Plasil : Après 20 minutes de bonne facture sur le plan technique, le milieu de terrain tchèque est moins en vue en début de seconde période et va être remplacé par François Kamano pour amener un joueur à vocation offensive supplémentaire pour revenir à la marque. Si l’international guinéen n’a pas été avare d’effort, il n’a pas réussi à trouver la solution pour égaliser pour les Girondins de Bordeaux.

Otavio: Lors de la première mi-temps, Otavio est particulier haut sur le terrain et n’était pas loin d’ouvrir la marque sur une frappe dans la surface de réparation niçoise. Comme toujours, il est l’un des bordelais à toucher le plus de ballons tout ayant un taux de passe réussite très à la hausse.

Toma Basic : Le milieu de terrain croate connaît sa première titularisation en Ligue 1 depuis qu’il est arrivé sur les bords de la Garonne. À l’image de Jaroslav Plasil, il réalise un bon début de match avant de disparaître au fil du temps. Il n’aura eu guère de réussite sur les coups de pied arrêtés. Il est remplacé par Lukas Lerager qui n’aura pas réalisé une entrée des plus mémorables.

Yann Karamoh : Si Yann Karamoh excelle dans sa manière de perforer la défense niçoise avec notamment trois dribbles réussis lors de la première mi-temps. Toutefois, l’ailier droit français pêche dans le dernier geste avec un cruel manque de réalisme dans les derniers mètres avec des tentatives plus que ratées. Sa seconde mi-temps est du même acabit que la première où il fait preuve de beaucoup de maladresse. Le joueur formé au Stade Malherbe Caen est remplacé 15 minutes avant la fin du match par Andreas Cornelius. L’attaquant danois n’aura pas réussi à peser sur la défense niçoise malgré son envie de s’imposer dans les duels aériens.

Jimmy Briand : S’il est peu en vue lors de la première période, c’est surtout le fait que Bordeaux passe inlassablement par les côtés et qu’il n’est pas servi par ses partenaires. Comme à son habitude, Jimmy Briand se bat sans relâche, notamment sur le pressing, pour gêner au maximum la relance niçoise. Quelque chose qui aurait pu porter ses fruits en seconde mi-temps avec un très bon centre pour Yann Karamoh, mais c’était sans compter le très bon retour de Dante pour enrayer l’action bordelaise.

Samuel Kalu : Avec François Kamano qui est en instance de départ, l’international nigérian retrouve une place sur le côté gauche de l’attaque bordelaise comme lors de la seconde période contre Le Havre en milieu de semaine. S’il se montre très percutant, Samuel Kalu manque de justesse technique dans ses prises de décision.

Détails du match :

Les compositions d'équipes :

OGC Nice (3-5-2) : Benitez - Hérelle, Dante, Sarr - Attal, Cyprien, Tameze, Saint-Maximin - Sylvestre - Makengo, Sacko

FC Girondins de Bordeaux (4-3-3) : Costil - Sabaly, Koundé, Pablo, Poundjé - Plasil, Otavio, Basic - Kalu, Briand, Karamoh

Buts : A.Saint-Maximin (16e)

Cartons Jaunes : Y.Attal, C.Hérelle(OGC Nice), Samuel Kalu, Toma Basic, Jules Koundé(Girondins de Bordeaux).

Carton Rouge : Néant

Changements : R.Walter remplace J.Makengo, B.Srarfi remplace I.Sacko, C.Jallet remplace B.Srarfi(OGC Nice),  François Kamano remplace Jaroslav Plasil, Andreas Cornelius remplace Yann Karamoh, Lukas Lerager remplace Toma Basic(Girondins de Bordeaux)

Statistiques de la rencontre :

Possession : 49% de possession de balle pour l'OGC Nice contre 51% pour les Girondins de Bordeaux.

Nombre de tirs : 9 tirs pour l'OGC Nice contre 18 tirs pour les Girondins de Bordeaux

Corners : 5 corners pour l'OGC Nice pour 5 pour les Girondins de Bordeaux .

Précision de passes : 83% de passes réussies (336/405) pour l'OGC Nice contre 86% (375/437) de passes réussies pour les Girondins de Bordeaux.

Florian Sabathier

#Ligue1

Commentaires