Matthieu (supporter des Girondins) : “C'est grave de se parler par presse interposée”

22/05 - 13:55 | Il y a 3 semaines
Le supporter des Girondins de Bordeaux, Matthieu, s’est exprimé dans le Talk de ce lundi. Il a notamment évoqué le cas d’Albert Riera et plus précisément la gestion du club obligeant le coach du FCGB à se faire entendre par la direction du club via des conférences de presse.
Matthieu (supporter des Girondins) : “C'est grave de se parler par presse interposée”

© Iconsport

Écoutez ou lisez ces propos :

 

"Quand tu es obligé de passer par médias interposés pour communiquer avec ton patron, il y a un problème interne énorme"

 

Mathieu, supporter des Girondins, dans le Talk : "C'est un coach novice quand même, il faut le rappeler. Je crois que tous, quand on débute dans un métier, c'est pas là qu'on est forcément les plus à l'aise. Donc, il y a des choses à améliorer. Néanmoins, on ne peut pas lui reprocher de ne pas avoir d'idées. D’accord, il a su à différents moments ne pas hésiter à lancer des jeunes, ça c'est plutôt bien. Maintenant, cela repose toujours sur le cadre avec lequel il va devoir bosser et donc qu'il soit encadré et analysé. C'est là que je trouve la conférence de presse de Riera révélatrice.  Quand tu es obligé de passer par médias interposés pour communiquer avec ton patron, il y a un problème interne énorme.

Il est obligé de mettre la pression par média interposé pour construire la saison prochaine alors que ça devrait faire des semaines qu'ils devraient être en liaison. S'ils arrivaient à construire un effectif en intelligence entre la direction et lui, on pourrait du coup avoir les éléments. Il serait fort d'une expérience parce qu'on apprend dans les années galère. Donc, cette année a été galère pour lui et ça lui a sûrement appris des choses.

Pour l'année prochaine, s'il est mieux cadré et qu'on lui donn ce qu'il a demandé, si jamais c'est un échec, là on pourra complètement le critiquer négativement. En attendant, on est entre deux, on a juste ce qui nous a plu, ce qui nous a déplu. Maintenant, tout ne dépend pas que de Riera. Donc, on repartira sûrement avec lui. Cependant, il faut pouvoir lui donner ce qu'il demande et c'est quand même grave qu'il doive le demander par conférence de presse interposée."

>> Mathys Angely : un premier match qui tourne au cauchemar pour la France