Analyse - Gérard Lopez donne les clefs des Girondins à Albert Riera

06/12 - 06:45 | Il y a 3 mois
Le président et propriétaire des Girondins de Bordeaux, l’homme d’affaires Gérard Lopez, s’est fendu d’un communiqué adressé à plusieurs médias après la défaite à QRM (3-2), 19e de Ligue 2 au coup d’envoi. Son équipe, les Girondins de Bordeaux, est en position de relégable vers le National.
Analyse - Gérard Lopez donne les clefs des Girondins à Albert Riera

© Iconsport

Absent des travées du Stade Robert-Diochon de Petit-Quevilly, l'homme d'affaires qui dirige le club a réagi expressément après la déroute à QRM 3 buts à 2. Il faut dire que pour la deuxième fois cette saison, les Girondins de Bordeaux sont relégables. Ça fait désordre lorsqu'on affiche le plus gros budget de ce championnat (40 M€).

Essayons d’analyser ce texte assez bref et ses conséquences (l'intégralité est à lire ici).

Il donne les pleins pouvoirs à l’entraîneur Albert Riera

 

C’est sans doute le plus important dans ce communiqué : “Personne n’a de place attitrée dans l’équipe, de la direction sportive jusqu’aux joueurs. J’ai parlé au coach qui a mon aval pour mener à bien tous les changements qu’il jugera nécessaires.”

En d'autres termes, Albert Riera est maître du sportif et passe en direct avec Gérard Lopez. C’est un signe fort qui semble mettre hors jeu le directeur sportif Admar Lopes. C'est ce dernier qui a construit l'effectif actuel des Girondins de Bordeaux. Il est arrivé en 2021 dans les valises de Gérard Lopez. Cela annonce-t-il un possible départ du portugais ? Ce sera à surveiller même à l'approche du mercato d'hiver. En effet, pourquoi confier un possible recrutement en janvier à un directeur sportif sorti du jeu ?

En outre, si cette interprétation se confirme, le jeune coach Albert Riera, qui est seulement dans la 3e saison de sa carrière d'entraineur, portera sur ses épaules une responsabilité importante. Il pourrait être épaulé dans sa mission.

Un constat d’échec sur le niveau de l'équipe

 

Gérard Lopez poursuit : “Les résultats depuis le début de la saison ne sont pas à la hauteur, de l’histoire du club, ni du soutien des supporters, ni des moyens qui ont été mis pour redresser le club et lui redonner l’ambition qu’il mérite (...) Le groupe n’est pas au niveau, et nous devons regarder les situations individuelles avec lucidité.”

Il appelle à “un sursaut” les joueurs

Il croit encore à la montée en Ligue 1

“Mathématiquement, nous pouvons encore y arriver, mais pour cela il faut un électrochoc”, dit-il.

Pourtant les Girondins ont 10 points de retard sur le 5e qui est Grenoble (28 points). C'est vrai, mathématiquement c'est possible. Certains pourraient interpréter ces paroles comme une tentative de minimiser la gravité de la situation en réaffimant l'objectif montée.

Enfin, l'homme d’affaires se place au-dessus de la mêlée tout au long de ce communiqué, en distribuant les mauvais points et en décidant comme son statut de propriétaire-président le lui permet de confier la gestion du sportif au coach espagnol Albert Riera. Il n'évoque jamais sa responsabilité dans la mauvaise situation sportive.

Qu'en pensez-vous ? Dites-le nous dans les commentaires.

>> Voir le classement de Ligue 2