ASSE-Girondins : les clés du match pour les Girondins

10/04 - 10:46 | Il y a 6 mois
Les Girondins de Bordeaux sont à la recherche de points dans la course au maintien en Ligue 1. Regardons les clés du match du côté Marine et Blanc.

L’organisation de jeu de J-L Gasset

Les Girondins encaissent depuis deux mois et l'absence d’Otavio, 1,8 but par match. Si un élément est important à l'aube d'affronter l’ASSE, c’est bien la solidité défensive. De ce fait, Jean-Louis Gasset en choisissant de faire jouer son équipe avec trois défenseurs centraux depuis plusieurs semaines, fragilise son bloc défensif. Par ailleurs,  la titularisation d’Edson Mexer est un élément prépondérant dans les mauvais résultats de l’équipe. Par exemple, le défenseur central mozambicain est impliqué sur deux buts encaissés face à Strasbourg. De plus, sa lenteur handicape déjà une défense centrale qui n’est pas réputée pour sa rapidité de déplacement. 

Serrer les boulons

Nous avons interrogé un coach en activité. L’un des premiers éléments qu’il souligne pour expliquer la mauvaise série des Girondins, c’est le système défaillant aligné par Jean-Louis Gasset. À l’image de Lassina Diabaté qui était invité de notre Talk lundi soir, il préconise de revenir à une défense à 4 derrière (2 centraux et 2 latéraux). En effet, aujourd’hui Bordeaux doit serrer le jeu et prendre les points pour assurer son maintien. De plus, ce n’est pas à la 32e journée que nous allons faire du beau jeu. Il est trop tard. D’autant que jusqu’à présent, l’équipe de Jean-Louis Gasset n’a aucune identité dans sa façon de jouer. 

La prise de conscience des joueurs

Aujourd’hui, Jean-Louis Gasset a martelé en conférence de presse que ce sont ses joueurs qui feront la différence grâce à leur “prise de conscience et leur expérience”. L’entraîneur des Girondins s’en remet donc à ses joueurs, sans chercher à remettre en question son système de jeu. De plus, Jean-Louis Gasset ne s’affole pas non plus : “Orange, pas encore rouge”. Oui, Bordeaux a un matelas de 7 points à sept journées de la fin. L’ensemble du club, staff et joueurs compris, affiche de la sérénité. La direction sportive et du club n’a pas jugé bon de prendre la parole cette semaine. Est-ce que cela aidera à faire prendre conscience aux joueurs du danger de la relégation ? Pas sûr.

Finalement, sans changement d’organisation d’équipe et sans prise de conscience des joueurs sur les ingrédients à mettre pour gagner un match, Bordeaux se cassera les dents à Saint-Étienne.

À Lire : Ultramarines : "Où est Longuépée ?"

COMMENTAIRES