Bordeaux-Lyon : le "Pôle Emploitico"

03/12 - 18:08 | Il y a 2 mois
Deux équipes, deux destins semblables. Depuis le début de saison, les Girondins de Bordeaux et l’Olympique Lyonnais déçoivent. Face à face ce dimanche, la position du coach perdant cette rencontre que ce soit Peter Bosz ou Vladimir Petkovic risque bien d’être intenable.

Arrivés cet été, respectivement sur le banc lyonnais et bordelais, les deux entraîneurs sont sous le feu des critiques en ce début de mois de décembre. Pourtant les promesses étaient belles. 

Une embellie de courte durée 

 

Vladimir Petkovic, révélé au grand public grâce à un Euro 2020 réussi avec la Suisse, prend la tête d’un Bordeaux qui repart sur de nouvelles bases avec l’arrivée d’un nouvel investisseur : Gérard Lopez.

petkovic-lopez.jpg (37 KB)
Petkovic et Lopez lors de la présentation du coach crédit icon sport

Quant à Peter Bosz, il jouit d’une solide réputation d’entraîneur formateur, capable de bien faire jouer ses équipes à son arrivée en terre lyonnaise. Une qualité qui séduit d’emblée les supporters des Gones lassés par le niveau jeu famélique de l’OL sous Rudi Garcia. 

Forcé de constater que cinq mois après, les rayons de soleil entrevus à leurs arrivées ont laissé place à la tempête. Lyon est 10e et Bordeaux 18e.

Deux positions au classement bien loin des ambitions de podium ou de haut tableau affichées par les deux clubs en début de saison. Curieusement, les deux entraîneurs sont confrontés au même problème. Les limites mentales de leur groupe respectif.

Une inconstance impossible à résoudre 

 

En effet, les joueurs bordelais ou lyonnais sont souvent tancés pour leur inconstance. Capable du meilleur comme leurs deux matchs respectifs contre le Paris Saint Germain où les deux équipes ont bousculé l’ogre parisien. L’OL et les Girondins ont été aussi capables du pire.

Dernier exemple en date mercredi dernier, la défaite lourde des Marine et Blanc contre Strasbourg (5-2). Ainsi que la contre-performance le même soir, des hommes de Peter Bosz sur leur pelouse face à Reims. 

Un problème que les deux coachs semblent de plus en plus incapable à résoudre. Pourtant les deux multiplient les déclarations fracassantes à destination de leur groupe. Des phrases chocs telles que “le sentiment de honte” de Vladimir Petkovic à la suite de la gifle reçue contre Strasbourg. Mais ce sont des paroles qui sonnent comme un coup d’épée dans l’eau.

Malheur au vaincu

Après dimanche, il est fort à parier que si vaincu il y a, ce dernier se verra peut-être écarté de ses fonctions.

Si pour Vladimir Petkovic, le manque d’argent du club pour le remercier pourrait lui permettre de gagner du temps, Peter Bosz semble proche d’une impasse. D’autant plus que selon les informations du journal l’Équipe, certains joueurs auraient déjà lâché leur entraîneur. 

 

 


Bordeaux-Lyon : déjà trois forfaits aux Girondins


 

COMMENTAIRES