Florian Brunet : "Les Ultras ne représentent pas qu’eux et ça va bien au-delà"

03/05 - 16:11 | Il y a 2 semaines
Le porte-parole des Ultramarines était à notre micro dimanche lors de la manifestation de soutien aux joueurs devant le stade. Extraits recueilli par Patrick Gomez et Nicolas Pietrelli à l'interview.

L'interview a été réalisé avant la rencontre, juste après le passage du bus des joueurs. Vous pouvez l'écouter dans la vidéo ci-dessus ou lire ses propos.

"La famille des Girondins de Bordeaux est réunie, elle est belle, elle est digne et présente"

Florian Brunet : “Je vois de temps en temps le débat, les Ultras ne représentent qu’eux. Non, les Ultras ne représentent pas qu’eux et ça va bien au-delà du groupe comme sur toutes les manifestations depuis un an. Comme à Pey-Berland où on était 3000, ou encore à Pey-Berland où nous étions 1500 il y a une semaine. Merci à ce magnifique peuple girondin qui s’est mobilisé derrière nous, et à nos appels. Il répond présent à nos appels, c'est magnifique. La famille des Girondins de Bordeaux est réunie, elle est belle, elle est digne et présente. On espère que le supplément d’âme qu’on a tachée d’apporter tout a l’heure va se concrétiser sur le terrain. C’était un magnifique moment."

1002447216.jpg (3.07 MB)
Cortège supporters des Girondins crédit photo @IMAGO

"Il est scandaleux que Frédéric Longuépée soit encore à la tête du club"

"Tu sais aussi bien que moi que le club n’est pas apaisé. Il y a deux messages indissociables et qui sont malheureusement deux combats parallèles qu’on ne peut pas négliger. Il a y a la survie sportive du club. On a besoin d’apaiser le club c'est une question de respect, il est scandaleux que Frédéric Longuépée soit encore à la tête du club. C’est une question d’honneur, de principe, d’apaisement et de respect de tous ces gens-là qui depuis plus de deux ans ont expliqué à tout le monde ce qui allait se passer. Ils ont été pris de haut et pas écoutés."

Les politiques écartent les supporters

"Aujourd’hui, on n’est encore pris de haut et pas écouté par les mêmes personnes, notamment les politiques qui assistent à ce désastre sans rien faire depuis un an. C’est eux, qui continuent à nous expliquer comment à faire et agir et nous écarter alors que nous sommes les seuls à donner la bonne expertise. Quand est-ce qu’on va écouter les passionnés ceux qui aiment ce club, et enfin les respecter ?"

Le direct intégral du passage du bus :

COMMENTAIRES