Girondins. Albert Riera : "Une réunion est prévue avec Admar Lopes et Gérard Lopez"

18/05 - 10:03 | Il y a 1 mois
En conférence de presse d'après match, Albert Riera a été interrogé sur la suite, l'intersaison et la saison prochaine. Il a été très prolixe. Il parle de l'organisation du club, de mercato et d'Admar Lopes.
Girondins. Albert Riera : "Une réunion est prévue avec Admar Lopes et Gérard Lopez"

© Iconsport

"Ce sera le projet de Gérard, Admar et Albert"

Albert Riera : "Je comprends l'attitude des supporters dans la situation où nous sommes. Ils ne vont pas nous applaudir. J'accepte les critiques, cela fait partie de la profession. Je regarde seulement vers l'avant. Cette semaine, on va parler avec le président (Gérard Lopez) et avec Admar (Lopes, le Directeur sportif). Si on avance ensemble, on est sur le même chemin. Ce sera le projet d'Albert, Admar et Gérard, nous serons ensemble dans le même bateau. On doit décider où on va avec les ingrédients que l'on peut amener. On est en contact avec Admar et le président pour avoir une réunion très rapidement.

Après la conférence de presse de mercredi, j’ai eu des contacts. Ce club mérite d'avoir une très bonne organisation. Je suis 12 à 14 heures par jour au Haillan, je détecte des choses. On doit organiser pas seulement l'équipe pro. Il y a des choses à faire. On doit organiser cette famille et tout gérer en même temps : château, centre de formation et pros. Ce club le mérite."

"Rafraichir le groupe"

"Le groupe doit être modifié pour la fraicheur mentale. On en a besoin. Après une saison comme celle-ci, des joueurs sont touchés. Je parle de titulaires et de remplaçant. C'est mental. Certains baissent la tête devant les évents négatifs. Je le détecte. J'ai cherché toute l’année une réaction des joueurs. La confiance représente 50% de la performance des joueurs. Je donne tout à mes joueurs, et je rappelle que je ne suis pas parfait."

Les entraînements resteront fermés

"Je protège mes joueurs en fermant les entrainements afin qu'ils ne soient pas critiqués. On est 14e, on est Bordeaux pas le Real Madrid ou le PSG. On ferme pour tous, désolé pour celui qui veulent supporter les joueurs, mais non (le ton est ferme).

Je ne suis pas fatigué, je viens de commencer ma carrière. En Slovénie je n’avais aucun "Messi". C'est difficile de gagner le championnat. C'est la deuxième meilleure profession du monde, je viens de commencer ma carrière. Ce qui peut m'affecter c'est que mes joueurs parlent mal de moi."

Mercato et finance des Girondins

"Lundi, on va commencer à parler avec Admar aux agents des joueurs. On a une liste. Certains joueurs doivent sortir, car ils n'auront pas de possibilité de jouer l'année prochaine. On a besoin de fraicheur. J'aimerais garder certains joueurs. Mais on doit vendre et je l’accepte. On va vendre plus qu'on va recruter. Je préfère la qualité à la quantité. Ma responsabilité est d'améliorer les joueurs, qu'ils progressent et qu'ils partent. Notre liste comprend des joueurs libres, il faut les convaincre de venir, j'ai besoin de parler avec eux. On va essayer. On a besoin d'Admar et d'un directeur sportif qui fait ce travail. Vous aurez les informations dans une 10aines de jours sur les joueurs. Je protège Admar, car je sais qu'il travaille. Il veut, et lui aussi il fait des erreurs. Le directeur sportif a fait son travail cet hiver. Il m'a trouvé ce que je voulais. On a la même pensée et on est sur la même route lui et moi. On ne se connaissait pas avant, et je l'apprécie. Sa situation n'est pas facile. Qu’on me siffle à moi, je n'ai pas de pression, Admar est plus jeune peut-être qu'il le vit différement. Les supporters ont toujours raison, ce sont eux qui viennent au stade.

Il y a une date très importante, c'est le 13 juin (passage DNCG). J’espère que ce ne sera pas le 19 juin (ce que dit un journaliste), car on perd beaucoup de temps si cette date a été modifiée. Avec Admar on est dans le même bateau. Le problème principal ce n'est pas les personnes, mais c'est financier. Il faut régler ce problème financier pour faire le prochain pas."

>> Albert Riera réagit à la victoire des Girondins face à Pau (3-2)

 

 

#Transferts