Girondins. Alberth Elis : “Je n’ai plus de traitement médical, je ne fais que m'entraîner”

17/06 - 10:57 | Il y a 1 mois
Le joueur hondurien des Girondins de Bordeaux, Alberth Elis, a connu un terrible choc à la tête lors du match Bordeaux-Guingamp. La “Panthère” avait dû être plongée dans le coma, plus de trois mois après, le joueur revient sur sa situation lors d’une interview au média “La Prensa”.
Girondins. Alberth Elis : “Je n’ai plus de traitement médical, je ne fais que m'entraîner”

© Iconsport

Un joueur bientôt de retour sur les terrains ?

Alberth Elis dans La Prensa : “Nous sommes dans un processus avec l'autorisation médicale de commencer à faire l'entraînement le plus fort, de courir un peu plus et de m’entraîner plus près du football. Puis à mon retour, voir comment je vais physiquement, comment je me sens et voir comment ça se passe. Je n’ai plus de traitement médical, maintenant je ne fais que m'entraîner. J'ai un préparateur physique qui m'aide à essayer de redevenir aussi bon que possible avant de rentrer en France. Dans tout ce que j'ai fait, je me suis sentie à 100% et j'espère continuer comme ça petit à petit en récupérant de mon niveau.”

“C’était un miracle parce que la façon dont j’ai récupéré a été très rapide”

“Je ne me souviens de rien de ce jour là ou des 2 semaines suivantes malgré le fait que je me sois réveillé 4 jours après le coma. Je ne me souviens pas de ces 2 semaines de récupération, la vérité est que je ne m'en souviens pas. Pour moi et ma famille, ce furent des jours difficiles. Aujourd’hui, peut-être qu'un médecin peut dire quelque chose, mais un autre dira autre chose, le risque est déjà là parce qu'une blessure comme celle-ci comporte un risque et personne ne peut l'enlever. Le médecin m’a dit comment tout s’était passé qu’ils m’avaient mis dans le coma dans le stade, comment s’était passé mon transfert à l’hôpital, oui ils m’ont tout dit, mais comme je l’ai dit, c’était un miracle parce que la façon dont j’ai récupéré a été très rapide. Beaucoup pensaient qu’il faudrait de nombreuses années pour donner une interview, mais Dieu a été très bon avec moi et me voici en train de vous parler.”

>> Interview - Marvin Esor (FCBA) : “On donnera tout pour faire ce triplé historique”