Girondins : "Le changement de coach n’a strictement rien apporté"

08/12 - 19:45 | Il y a 3 mois
Lors du Talk, Jonathan D’Agostino a livré ses enseignements du match face à QRM, mais plus largement, il a fait un comparatif très parlant entre Albert Riera et David Guion.
Girondins : "Le changement de coach n’a strictement rien apporté"

© Iconsport

Le comparatif Guion VS Riera


Jonathan D’Agostino lors du Talk : "J'ai comparé un petit peu ce qu'il avait été fait entre David Guion et Albert Riera en me basant déjà sur le chiffre. Quand Guion part, on est 13e. Il a fait 10 matchs, 3 victoires, 3 nuls, 4 défaites, 12 points. Puis 8 buts marqués pour 12 buts encaissés. Quand on part sur Riera, on est 17e au bout de 8 matchs, 2 victoires, 2 nuls, 4 défaites donc déjà autant de défaites que Guion, 8 points, il a 2 matchs en moins, avec un match de Coupe de France dedans. Onze buts marqués, donc attaque un peu plus performante, mais 14 buts encaissés donc défensivement c'est plus compliqué. Et le constat c'est que maintenant, à l'heure actuelle, nous sommes relégables, donc si ce n'est offensivement déjà, on ne voit pas une évolution positive en termes de chiffres.

Après il y a ce qu'on voit sur le terrain. L'évolution dans le jeu. Je parle du déchet, de la gestion des attaques, des pertes de balles, de la gestion de la perte de balle notamment, de notre solidité défensive, entre autres. Mais force est de constater que les errances, les problèmes et les erreurs sont toujours les mêmes pour l'instant."

"On fait que régresser depuis 3 ans"


"Le changement de coach, et c'était ma grosse crainte à ce moment-là, n’a strictement rien apporté. Tout simplement, on est toujours dans notre chute interminable. Je sais qu'il faut laisser du temps, encore une fois au coach. Mais ce club m'inquiète trop pour faire comme s’il n’y avait aucun danger à l'heure actuelle. C'est une erreur qu'on a déjà commise il y a deux ans, même si le changement de coach est arrivé beaucoup plus tôt effectivement lors de la dernière saison en Ligue 1. On sait très bien que la gestion du club, encore une fois elle est calamiteuse et qu'on fait que régresser depuis 3 ans."

"Je veux des guerriers"


"On avait le mou qui était David Guion, qui était un peu sans réaction et là on a Albert Riera qui part un peu dans tous les sens, et qu'on a du mal à suivre, et en plus, juste faire passer un message à Albert, à l'heure actuelle moi ce n’est pas des sourires que je veux voir sur les joueurs, parce que moi je ris plus depuis très longtemps quand je regarde les Girondins de Bordeaux, moi je veux des guerriers."