Girondins : "Si tu perds Yoann Barbet, tu mets un vrai coup au vestiaire"

28/05 - 16:25 | Il y a 2 mois
L’avenir de Yoann Barbet au sein de l’effectif des Girondins de Bordeaux semble poser question à Albert Riera. Le défenseur central, dont les qualités ne correspondent pas au système de jeu du technicien espagnol, pourrait voir son aventure bordelaise se terminer. Lors du Talk diffusé sur WebGirondins, le journaliste Samuel Vaslin est revenu sur le choix cornélien que devra faire le club .
Girondins : "Si tu perds Yoann Barbet, tu mets un vrai coup au vestiaire"

© Iconsport

Écoutez ou lisez ces propos :

 

Possédant l'un des salaires les plus élevés de l'équipe, Yoann Barbet a connu une saison compliquée notamment depuis l'arrivée de Albert Riera. Formant la saison dernière la meilleure charnière de Ligue 2 avec son coéquipier Stian Gregersen, l’avenir semblait radieux pour le joueur formé aux Girondins. Mais aujourd’hui, son statut et sa place même au sein de l’effectif sont remis en cause. Un départ pour le capitaine actuel des Girondins pourrait se dessiner si Riera ne revoit pas ses plans.

Barbet, vestige de l’identité bordelaise 


Samuel Vaslin dans le Talk: “Je ne suis pas particulièrement choqué que Riera veuille se séparer du joueur Yoann Barbet, avec ses qualités et ses défauts dans son système de jeu. Maintenant, il faut aussi prendre en compte ce que Barbet représente. Quand tu es dans un club perdu depuis 5-6 ans, que tu manques d'âme, de leaders, de joueurs attachés au club, Yoann Barbet incarne l’identité des Girondins. L'an dernier il a été la tête de proue d'une saison où Bordeaux s'est battu pour ses couleurs, des mecs comme Barbet et Nsimba avaient le statut de patron. Ils étaient dignes du blason bordelais.

Cette saison il prend l'eau, mais parce que techniquement ces qualités ne sont pas adaptées au plan de jeu, il est aussi mentalement éprouvé. Barbet est poussé vers la sortie peut-être, car Riera n’en veut pas. Dans ce cas j'en veux un peu à l'entraîneur parce que quand on un joueur comme Barbet dans un club comme Bordeaux, par rapport à ce qu’il représente, tu essayes de l'intégrer. Le tenter dans un poste un petit peu plus haut ou dans une défense à 3 est une option, car ses qualités de relance et sur coup de pied arrêté sont intéressantes.”

Un pilier du vestiaire

 

“Aujourd'hui, tu perds Barbet, tu mets un vrai coup dans ce vestiaire. Même auprès des supporters c'est un message très négatif, il faut espérer que la raison ne soit pas pécuniaire. Le club doit avoir la classe de ne pas faire ça à Barbet. Si on ne veut plus de lui, il faut trouver une solution et rompre son contrat si c'est nécessaire. Si le club doit s'asseoir sur 100 000€ ou 1 000 000€ pour qu’il parte proprement, cela ne me dérange pas.”

Un statut qui doit rester inchangé

“C'est toujours compliqué pour un joueur qui a été capitaine, il a 31 ans ce n’est pas encore le mec à qui tu peux dire que tu es vieux briscard. On doit le conserver et lui laisser le brassard. Il faut lui trouver la place qui lui convient au mieux dans l’effectif et ça, c'est le travail de Riera. Si ça doit passer par une défense à 3 avec des latéraux plus hauts, pourquoi pas.”

>> Girondins : “Zan Vipotnik doit être ton atout numéro 1 l’an prochain”

#Le Talk WebGirondins