Jaroslav Plasil et les Girondins se font face aux prud'hommes

13/06 - 08:54 | Il y a 1 mois
Après la relégation en 2022, les Girondins avaient écarté Jaroslav Plasil de son rôle d'adjoint, tout en continuant de lui verser son salaire. L'ex-milieu de 42 ans est lié au club jusqu'à la fin du mois.
Jaroslav Plasil et les Girondins se font face aux prud'hommes

© Iconsport

Jaroslav Plasil réclame 50 000€ pour préjudice moral


L'ancien joueur tchèque attaque le club aux prud’hommes, après avoir été écarté en 2022 de ses fonctions. Il réclame 50 000€ pour préjudice moral, car il estime que le club s'est mal comporté envers lui. Sud-Ouest précise que l’ancien bordelais n’est pas licencié, mais écarté. Le hic, à cause d’une clause d’exclusivité, Jaroslav Plasil ne peut pas aller travailler dans un autre club, et même poursuivre sa formation pour devenir entraineur, comme le dénonce son avocat.

De son côté, l’avocat des Girondins de Bordeaux, Maitre Barandas, trouve que cela est "un dossier malaisant, gênant" et pense que cette demande de Jaroslav Plasil est "une mauvaise plaisanterie" et que c’est une "blessure d’égo, une petite vexation."

L’avocat du club précise même qu’un poste fut proposé à l’ancien joueur, dans le repérage de jeunes joueurs pouvant intégrer les Girondins. Il a même, toujours selon Maitre Barandas, été proposé une rupture anticipée de son CDD. La décision sera rendue ce 11 octobre, indique le média bordelais.

>> Girondins : Daniel Riolo ne mâche pas ses mots envers Gérard Lopez sur l'éventuel partenaire financier

Notre podcast à écouter