Les Girondins en manque d’intention [Joueur par Joueur Paris-Bordeaux]

Les Girondins en manque d’intention [Joueur par Joueur Paris-Bordeaux]
09/02 - 19:40 | Il y a 3 mois

Au Parc des Princes, les Girondins de Bordeaux se sont inclinés sur le plus petit des scores face au Paris Saint-Germain (1-0). S’ils n’ont pas affronté un grand PSG (très remaniée) qui s’est contenté de garder le score suite à un penalty d’Edinson Cavani, les Marine et Blanc auraient pu bousculer un peu plus les hommes de Thomas Tuchel. Bordeaux enchaîne une quatrième défaite consécutive toutes compétitions confondues.

Benoît Costil : Le capitaine des Girondins de Bordeaux connaît déjà quelques duels face aux attaquants parisiens. Notamment dû aux nombreux ballons dans le dos de la défense bordelaise. Il est à la parade à la 25e minute sur une frappe de Choupo-Moting. Sur le penalty concédé, Costil est pris à contre-pied par Edinson Cavani. En seconde mi-temps, il n’a pas eu quasiment rien faire lors du second acte notamment grâce à l’implication défensive de Jovanovic.

Sergi Palencia : Lors des 45 premières minutes, Palencia se concentre davantage sur son placement défensif et on le voit rarement dans les derniers mètres parisiens notamment du fait que les Parisiens ont largement le monopole du ballon. Lors du second acte, le latéral espagnol est beaucoup plus présent dans les débats notamment dans le pressing pour gêner au maximum les Parisiens. Il réalise un très bon centre pour Andreas Cornelius qui se montre imprécis pour inquiéter le gardien parisien. 

Jules Koundé : Koundé est le patron de la charnière centrale puisqu’il donne énormément de consignes pour replacer ses partenaires pour que l’arrière garde soit le moins hermétique possible. Il vient sauver un ballon sur sa ligne synonyme d'ouverture du score suite à la belle parade de Costil.  Pour bousculer un peu plus le Paris Saint-Germain dans les vingt dernières minutes, il tente de porter un peu plus le ballon pour créer des décalages souvent en vain.

Pablo : Le défenseur central brésilien vient déjà sauver les siens en repoussant la frappe de Thiago Silva. Il connaît quelques imprécisions dans ses relances. Il est remplacé par Vukasin Jovanovic au retour des vestiaires. Le serbe est vraiment très impliqué dans tout ce qu’il a à faire et n’hésite pas à réaliser quelques chevauchées pour remonter le bloc bordelais.

Youssouf Sabaly : Titulaire en lieu et place de Maxime Poundjé, l’international sénégalais donne plus de garanties défensives. Il a réalisé très peu de dédoublement dans son couloir durant le match. Dans les derniers instants de la partie, il essaie de provoquer offensivement dans son couloir, mais il se montre imprécis dans sa qualité de centre.

Toma Basic : Le milieu de terrain croate est souvent en retard au niveau de son marquage individuel. Il n’était pas loin d’offrir un cadeau aux Parisiens suite à l’interception de Choupo Moting, mais Costil veille au grain. Au retour des vestiaires, il est toujours très imprécis sur les phases arrêtées et il est logiquement remplacé par Aurélien Tchouameni. Une entrée du jeune international U20 de l’Equipe de France qui sera sans doute à oublier. Il ne parvient pas à se faire comprendre de Sergi Palencia quand il décide de le lancer dans la profondeur. En fin de match, il va tenter une frappe à l’extérieur de la surface qui passera bien au-dessus des cages de Buffon.

Otavio : Otavio porte régulièrement trop le ballon lors de la première mi-temps, mais il arrive à gratter quelques ballons pour soulager son équipe qui subit constamment face au Paris Saint-Germain. Malgré cela, il est le joueur sur le terrain à avoir récupéré le plus de ballons tout en montrant une certaine efficacité dans ses tacles (5 réussis / 7).

Younousse Sankharé : Dès la deuxième minute, Sankharé écope d’un carton jaune suite à un duel jugé très agressif. Mais il est dans tous les (rares) bons coups offensifs bordelais. Après une belle percussion, il parvient à décaler Kamano qui ne trouve pas le cadre. Il réalise également un très bon jeu de corps pour laisser à Kamano une nouvelle tentative. Bon dans les duels aériens, Younousse Sankharé n’a pas réussi à inverser la tendance pour les Girondins.

Nicolas De Préville : Titularisé sur la droite de l’attaque bordelaise, avec les absences conjuguées de Samuel Kalu et Yann Karamoh, Nicolas De Préville réalise une très belle demi-heure notamment sur le plan défensif. Il ne cesse d’harceler rapidement le porteur du ballon et récupère quelques ballons dans les pieds parisiens. Il est le héros malheureux de la première mi-temps en concédant le penalty sur Meunier suite à une légère faute sur le latéral belge. Au retour des vestiaires, il continue toujours ses efforts sur le côté droit, mais connaît une imprécision dans ses coups de pied arrêtés notamment sur corner où il allonge trop souvent au second (ou troisième ?) poteau. Il n’a réalisé qu’un seul bon centre sur ses dix tentatives.

Jimmy Briand : L’attaquant des Girondins de Bordeaux court énormément dans le vide en réalisant un pressing important. De temps à autre, il est lancé dans la profondeur, mais ne parvient pas à remettre des bons ballons pour ses partenaires de côté. Dans le dernier quart d’heure, il est positionné en tant qu’ailier gauche suite à la sortie de François Kamano. S’il ne cesse d’intensifier ses efforts, il est rarement à son avantage. 

François Kamano : De retour dans le onze titulaire, l’international guinéen est très incisif et agressif. S’il ne trouve pas le cadre sur sa première frappe suite à une bonne percussion de Younousse Sankharé. Quelques minutes plus tard, il est servi par Palencia et réalise un très bel intérieur du pied, mais Gianluigi Buffon réalise une sacrée parade pour garder sa cage inviolée. À la 78e minute, il est remplacé par Andreas Cornelius qui prend la place dans l’axe de l’attaque pendant que Jimmy Briand prend la place de Kamano dans le couloir gauche. L’international danois réalise de nombreuses fautes dans les duels aériens et n’aura eu qu’une seule opportunité de briller. Sur un bon centre de Palencia, il parvient à prendre le dessus sur Dagba, mais n’applique pas sa tête pour trouver le cadre.

#Ligue1

Commentaires