Les Girondins ont eu tout faux [Joueur par joueur OM - Bordeaux]

18/10 - 00:09 | Il y a 2 semaines
Face à l’OM, les Bordelais ont coulé. Pas au niveau d’un match de Ligue 1 tout simplement. Une prestation inquiétante, mais pas vraiment surprenante.

Benoit Costil : Le capitaine du soir, qui a pourtant arrêté un penalty, aura passé, à l’image de l’équipe, une sale soirée. Il n’a rien pu faire face au joli but de Thauvin, et il aura eu un placement douteux sur celui d’Amavi. Bref, une soirée compliquée.

Youssouf Sabaly : Dans un système où son rôle est beaucoup plus important, Youssouf Sabaly a livré une prestation très décevante. Trop d’erreurs techniques, un impact physique quasi nul. Un match pas au niveau d’un joueur de football professionnel. Même l’état d’esprit n’y était pas.

Paul Baysse : Il avait la lourde tâche de remplacer l’impérial Laurent Koscielny. Malheureusement, Paul Baysse a été très en difficulté aussi bien dans la relance, que dans son placement. Un retour compliqué pour lui.

Pablo : En l’absence de Koscielny, Pablo avait la lourde tache d’être le leader de la défense. Face à l’OM, le Brésilien a beaucoup souffert face à l’attaque marseillaise et au pressing de Rongier ou Thauvin. Match décevant pour lui.

Loris Benito : Que dire ? Avec le temps, on ne s’y habitue toujours pas. L’impact de Loris Benito dans un match est proche du néant. Son apport offensif est nul, ses passes vers l’arrière elles sont nombreuses. Défensivement, il a aussi été très en difficulté. Pas au niveau d’un match de Ligue 1, c’est triste. Remplacé par Maxime Poundjé à la 65e. Le latéral gauche français a eu le mérite de tenter d’attaquer.

Otavio : Contrôle en arrière, passe en retrait. Voilà comment résumer le match d’Otavio. Face à l’OM, son rôle était primordial. Il est passé totalement au travers de son match. Aucun impact physique, toujours en retard et une mauvaise utilisation du ballon. Trop de choses qui font qu’une victoire est impossible pour son équipe.

Toma Basic : C’est dans ce genre de match que le Croate est attendu et c’est malheureusement très souvent dans ce genre de match qu’il n’est pas au niveau. Basic n’a jamais su faire la différence avec le ballon ni répondre présent dans l’impact face au milieu marseillais. Pour passer un cap, il faudra faire des différences sur ce type de match, il en est encore loin.

Yacine Adli : excentré sur le côté gauche du milieu, Yacine Adli a petit à petit disparu du match. D’abord intéressant techniquement avec quelques combinaisons intéressantes avec Ben Arfa notamment, il s’est effondré en deuxième période. Beaucoup trop d’erreurs techniques et un manque de lucidité qui peut être très frustrant. On attend beaucoup mieux du jeune milieu. Remplacé par Hwang Ui-Jo à la 65e. Le Sud-Coréen a apporté un peu de mouvement et d’agressivité à son équipe, mais ça reste trop peu…

-> Regarder et écouter le Debrief à Chaud de OM - FCGB

Hatem Ben Arfa : C’était l’une des attractions de ce début de match. Le grand retour d’Hatem Ben Arfa. Il n’avait plus joué depuis juillet dernier et pourtant il a été loin d’être ridicule ce soir. Physiquement, il a montré de belles choses et son niveau technique est resté intact. Il aurait même pu ouvrir son compteur but à quelques centimètres près. L’un des seuls espoirs de Bordeaux cette saison. Remplacé par Josh Maja à la 64e. Encore une fois sur le banc pour un « choc » de Ligue 1, Josh a su marquer sur sa seule occasion. Bon pour la confiance.

Remi Oudin : Dans un poste nouveau avec les Girondins, Remi Oudin n’a pas beaucoup pesé. Il a eu quelques fulgurances en début de match, mais il a été très peu en vue sur toute la rencontre. Il n’a jamais su faire une différence en attaque. Remplacé par Mehdi Zerkane à la 71e. Le néo international algérien n’a pas vraiment eu l’occasion de s’illustrer.

Nicolas De Preville : Le néant. Décidément, rien ne va plus pour Nicolas De Préville. Dans ce match, jamais l’ancien Rémois n’aura réussi quelques choses. Toujours le même problème : beaucoup trop d’erreur technique. Des passes mal ajustées, des contrôles ratés, une conduite de balle mauvaise. Bref, pas étonnant si offensivement, Bordeaux a autant de difficulté. Remplace par Jimmy Briand à la 71e. Auteur de la passe décisive pour Maja, Jimmy Briand a réalisé deux-trois déviations intéressantes.

Jean-Louis Gasset : À l’image du match face à Lens, c’est une nouvelle fois un pari raté pour le technicien français. Sa ligne d’attaque a été inexistante et il a surtout encore une fois mis beaucoup trop de temps avant de faire des changements. Comme pour Paulo Sousa, Jean-Louis Gasset se heurte aussi à la limite de son faible effectif.

H.B

Commentaires