Mercato : quelles pistes pour le milieu de terrain des Girondins ?

14/08 - 12:13 | Il y a 2 mois

Les Girondins de Bordeaux doivent se renforcer dans l'entrejeu, et recruter deux milieux de terrain expérimentés, un défensif et un créatif. Paulo Sousa attend ces deux joueurs pour stabiliser son collectif. Voici au 14 août les pistes qui émergent.

Youssef Aït-Benasser (23 ans, 1m84) est peut-être la piste la plus chaude pour Bordeaux. Le joueur de l'AS Monaco a clamé son envie de rejoindre les Girondins dans France Football la semaine dernière. International marocain, il a joué la saison dernière à Monaco, puis a été prêté à Saint-Étienne (2439' de jeu). Malgé son jeune âge, il compte 79 matchs de Ligue 1 dans les jambes, quand des joueurs comme Tchouaméni ou Basic en compte juste 35 à eux deux. À titre de comparaison, Otavio compte 54 matchs de Ligue 1. Aït-Bennasser serait donc le plus expérimenté du milieu bordelais. Aujourd'hui, ça coince au niveau de la clause libératoire, car l'ASM demande presque 10M€ pour le libérer.

Depuis hier, le nom de Maxime Gonalons (30 ans) a été cité dans les médias en étant une solution pour les Girondins au poste de milieu défensif expérimenté. En difficulté depuis son arrivée à la Roma lors de l’été 2017, il aimerait se relancer en Ligue 1. Bordeaux pourrait passer à l'attaque cette semaine et proposer un prêt avec option d'achat selon RMC SPORT.

Derrièrez c'est morne plaine. Il y a la rumeur Ruben Pardo (26 ans), le milieu de terrain travailleur espagnol de la Real Sociedad, mais il souhaiterait rester en Liga où il a déjà joué plus de 180 matchs. Pour terminer avec le poste milieu de terrain défensif, les chemins Mohamed Elneny (Arsenal), Markus Henriksen (Hull City) semblent fermés. Un joueur comme Maxime Gonalons (30 ans) pourrait être le stabilisateur du milieu bordelais, une "bobonne idée". L'ancien capitaine de l'OL, très expérimenté, ne joue pas avec l'AS Roma. Prêté au FC Séville la saison dernière, il n'a presque pas joué (762' de jeu). Son défaut ? Être blessé très souvent (fracture du péroné, blessure à la cheville et déchirure des adducteurs en 9 mois la saison dernière). Le pari de le relancer est peut-être trop risqué.

En ce qui concerne le poste de milieu relayeur, créateur, Bordeaux avait des contacts avec Adrien Silva (Leceister) et Matteo Tramoni (19 ans) qui semblent s'être évanouis en même temps que la piste menant à Milan Badelj qui a préféré la Fiorentina à Bordeaux. Pourquoi autant d'échecs ? Gardons en tête que Bordeaux doit vendre pour recruter. Le club a besoin de liquidité pour les réinvestir. Le mercato bordelais est pour le moment bloqué, il est en attente des départs de Kamano, Sabaly, Mendy, Sankharé, Vada, Cafu, Baysse et Mancini. Il semble aujourd'hui difficile d'espérer une recrue tant que des départs ne seront pas enregistrés. Pourtant, renforcer le milieu de terrain avec des joueurs expérimentés est impératif, nous l'avons observé lors de la défaite à Angers. Il reste encore 15 jours à la direction des Girondins de Bordeaux et à son directeur du football Eduardo Macia pour remplir cet objectif, le plus tôt sera le mieux.

#Transferts

Commentaires