Benoît Costil fait le point sur Brest et les échéances à venir

22/09 - 07:25 | Il y a 3 semaines

Après le match nul concédé contre le Stade Brestois, Benoît Costil s’est longuement arrêté en zone mixte pour parler de la rencontre mais pas que.

La rencontre contre le Stade Brestois : "L’objectif, il n’est pas atteint parce qu’on jouait pour les trois points. Il y a eu une bonne entame et puis derrière, un peu à l’image du match précédent. On ne m aîtrise pas les choses. Si vous arrêtez le match à la mi-temps, on vous dit que vous faîtes match nul, vous le prenez. C’est un sentiment où on espérait mieux mais en même temps sur le match, on ne mérite pas forcément mieux. De nombreuses pertes de balle ? Oui, on a perdu beaucoup de ballons au milieu de terrain. Brest très joué le coup avec la supériorité sur les côtés. On a vu beaucoup de ballons vadrouiller d’un côté à l’autre, à l’image du but. Il y a un ballon qui va côté gauche. Le joueur la reprend en une touche, c’est un joueur qui vient de loin derrière qui reprend le ballon et là on est pris. Ils ont été bons, ils nous ont bien piégés, ils nous ont bien observés. Ils nous ont mis à défaut donc c’est un peu difficile. Un point, c’est le minimum. C’est ce qu’on se dit à la mi-temps. C’est qu’on peut perdre des ballons, on peut faire des mauvais choix. Je ne dirai pas qu’il y a pas aucun problème, ce qui serait bien c’est qu’on en fasse le moins possible. Le minimum à la mi-temps, c’est d’avoir une réaction, se révolter, de ne pas accepter ce qu’on a pu faire en première mi-temps, de ne pas accepter d’être mené. Et de tout faire au moins pour égaliser. Même si l’objectif à la mi-temps, il n’est pas d’égaliser, c’était de gagner. Au final, si vous regardez, on n’est pas si loin que ça… Mais on ne peut pas se contenter de ça non plus. Sur les deux matches, on a eu souvent contre nous, une supériorité numérique au niveau des latéraux. C’est peut être que nos milieux excentrés doivent revenir plus et faire plus d’efforts. Penser à attaquer, c’est bien mais il faut penser à défendre. Mais comme je l’ai dit cela fait deux ans et demi que je suis là bientôt, je vous ai dit qu’on a aucun match facile. Cela se vérifie par le passé, l’année dernière et cette année, c’est qu’on joue les promus mais les promus... J’en viens donc c’est plus facile pour moi d’en parler. Ce sont de bons footballeurs. Aujourd’hui, vous regardez, tous les joueurs viennent de Ligue 2. Ce la montre qu’il y a de bons joueurs aussi et que ce sont des joueurs capables de nous mettre en danger. Ils peuvent mettre en danger les Girondins de Bordeaux comme ils peuvent mettre en danger n’importe quelle équipe. Je me répète depuis un moment c’est qu’on a aucune marge. Tous les matches sont difficiles. On va cravacher sur 38 matches , on ne peut pas être dans la gestion."

Les matches à suivre : "Paris, c’est un match différent des autres. On n’ est pas encore mais je sais que l’on va répondre présent. Je peux pas vous dire si on va gagner mais je sais qu’on fera le job. Mais avant ça, pour moi le match le plus important c’est Amiens. Aujourd’hui avec le match nul, il faut qu’on aille gagner à Amiens. Maintenant, comme je vous l’ai dit tout à l’heure, ça ne sera pas facile.Il faudra faire les choses comme il faut et hausser notre niveau de jeu. Il faudra aller chercher la victoire. Le seul problème, c’est que l’adversaire voudra le même chose."

Jimmy Briand : "Jimmy m’épate ? Mais Jimmy, c’est un top joueur. Sur la saison dernière, c’est un joueur qui nous a mis pas mal de buts. C’est un joueur qui a un nombre incalculable de matches, qui a joué partout où il est passé. C’est un joueur qui fait les efforts pour l’équipe. Il dépense beaucoup d’énergie pour ça. Je dirai qu’aujourd’hui, il met des buts, il est efficace parce que ça valorise son travail. On aura encore besoin de Jimmy Briand sur le terrain tout en étant efficace. Pour moi, c’est un joueur clé qui est important sur le terrain et en dehors. Tout en sachant qu’il a un état d’esprit formidable. Les 100 buts ? C’est plus nous qui lui en parlons. On le chauffe un petit peu. Vous savez, il y a des choses qui sont importantes dans une carrière, on se taquine, on se parle un petit peu quand même. L’inverse serait problématique. On a envie que Jimmy aille mettre ses 100 buts. C’est une barre importante. Si ça peut être cette année tant mieux."

#Ligue1 #CostilBenoit

Commentaires