Féminines : construction et bonnes nouvelles pour les Girondins

07/07 - 18:31 | Il y a 1 semaine
La saison se prépare pour la section féminine des Girondins de Bordeaux. Rétrogradé en Division 2, le club doit constituer un groupe de joueuses capable de challenger les meilleures équipes du championnat. État des lieux de ce renouvellement d'effectif, et arrivée du centre de formation.
Féminines : construction et bonnes nouvelles pour les Girondins

© Iconsport

Des départs dans le 11 titulaire

En descendant en Division 2, le club voit ses revenus chuter avec une baisse des dotations financières de la FFF. Difficile alors de rivaliser avec les écuries de D1 Arkema, surtout en ce qui concerne les clubs de haut tableau. En effet, certaines joueuses préfèrent jouer en Division 1.

C'est l'enjeu de cette intersaison aux Girondins de Bordeaux, conserver les meilleures joueuses de la saison dernière pour jouer le haut du tableau de deuxième division. La tâche sera compliquée, car les jeunes internationales françaises sont sollicitées, mais pas impossible. Ainsi, la milieu de terrain Maëlle Seguin a décidé de s'engager à l'EA Guingamp en D1 Arkema, comme la défenseuse Fiona Liaigre qui va évoluer au Paris FC. De plus, la gardienne de but titulaire Justine Lerond est proche de signer à Montpellier.

Haelewyn et Lardez devraient rester

Si certaines joueuses quittent le club, pour le moment des joueuses-cadres ont donné leur accord pour rester cette saison. Ainsi, la capitaine emblématique Andréa Lardez devrait jouer cette saison de plus avec Bordeaux. De même, après avoir hésité, la défenseuse internationale française Marion Haelewyn aurait également donné son accord pour jouer cette saison encore avec les Marine et Blanc. Concernant Hilary Diaz, aujourd'hui, la tendance serait à ce qu'elle reste. Toute fois, il faut rester prudent, car le mercato est très allongé dans le temps et les décisions peuvent évoluer après plus mois selon les sollicitations.

Un nouveau staff arrive

Au final, selon nos informations, le staff devrait s’appuyer sur un groupe de 15 à 16 joueuses solides à l'image de ce que les clubs promus en D1 Arkema ont réalisé ces dernières saisons. Par conséquent, c'est au staff composé de la nouvelle entraineuse Ophélie Meilleroux (lire ici), et au directeur technique Jérôme Dauba de mener cette construction. Le club a aussi prévu de recruter. L'étape DNCG doit être passée positivement pour avancer.

Bordeaux mise sur la formation

En parallèle, Bordeaux va lancer à la rentrée son centre de formation avec un hébergement des filles au Haillan, fini l'internant au Lycée Daguin de Mérignac. C'est le point positif de cette saison. Le club va prendre en charge la formation de ses joueuses qui seront toutes sous convention, Bordeaux fera partie des 6 centres de formation du football féminin en France. Chaque joueuse suivra un double cursus sportif et scolaire. Les joueuses seront sur place pour s'entraîner, c'est une vraie nouveauté. Ainsi, le club pourra en tirer les bénéfices sportifs dans plusieurs saisons.

La reprise de l’entrainement est fixée le 24 juillet pour un début de compétition le 15 septembre. Bordeaux jouera ses matchs à domicile au Stade Sainte-Germaine du Bouscat.

N.P

>> Club Mercato Bordeaux : ça bouge du côté des départs aux Girondins

#Féminines