Girondins : “Albert Riera ? c’est un offensif donc il prend les devants”

22/05 - 11:02 | Il y a 3 semaines
Le chroniqueur Jonathan d’Agostino s’est exprimé dans le Talk de ce lundi. Il a notamment évoqué le cas d’Albert Riera, revenant sur ses déclarations soulignant le manque de communication au sein des Girondins de Bordeaux.
Girondins : “Albert Riera ? c’est un offensif donc il prend les devants”

© Iconsport

Écoutez ou lisez ces propos :

"L'an prochain on fait quoi"

 

Jonathan d’Agostino dans le Talk : "Très sincèrement, j'ai l'impression de voir un homme qui ne sait pas où il va, hélas ce n'est pas de sa faute. Je ne le critique pas, il te dit, mais l'an prochain on fait quoi en fait ? Maintenant il va se passer quoi ?

Donc, il prend les initiatives, il prend les devants, c'est Riera, c'est un offensif. Il monte au charbon et ce qu'il dit, on ne peut pas lui en tenir rigueur parce que là il pointe du doigt des choses. Je suis rarement d'accord avec lui mais là il a pas tort. La problématique c'est qu'encore une fois ce genre de choses ne doit pas sortir en public ou dans les médias.

Encore une fois, ce qu'il dit, ça doit être fait en interne. C'est un ultimatum. Les joueurs libres, quand tu t'approches d'un mercato tu le dis pas en fait. Quand il dit j'ai besoin de 0€, oui sur les transferts certes, mais après il y a les salaires, t'as des primes de signature et il faut quand même un budget pour ça."

"Ce club a une mauvaise communication"

 

Il poursuit : "En réalité, il demande c'est quoi le budget, qu'est-ce qu'on fait ? Il faut que les choses soient mises sur la table et je ne peux pas lui en tenir rigueur. Maintenant que ça sorte par les médias, ça montre bien qu'encore une fois ce club a une mauvaise communication.

Le président n'est pas là et personne ne sait où il va. C'est la problématique de ce club, c'est ce qu'on voit sur le terrain, mais c'est parce que tout en haut, personne ne prend ses responsabilités, personne ne prend des décisions et personne ne dit bon on va où ?

Tu as l'impression que le coach va être manager en général. Si Riera est manager général, je suis très inquiet pour l'avenir du club sportivement parlant. Donc, il a des idées certes, mais quand je vois sa manière de faire, sa manière de fonctionner et comment il est buté, ça me paraît un peu compliqué."

>> Jimmy Briand provoque une polémique