La victoire d’un groupe [Joueur par Joueur Bordeaux - Monaco]

La victoire d’un groupe [Joueur par Joueur Bordeaux - Monaco]
24/11 - 19:13 | Il y a 3 semaines

Pour le compte de la 14e journée de Ligue 1, les hommes de Paulo Sousa recevaient l’AS Monaco. Après un premier quart d’heure où les Marine et Blanc ont connu des difficultés à se lancer dans leur partie avec notamment un but d’Islam Slimani, les Bordelais ont su revenir à la marque par Pablo avant de passer devant au tableau d’affichage par un penalty de Nicolas De Préville à la 69e minute. Grâce à cette victoire, les Girondins prennent provisoirement la 3e place de la Ligue 1 en attendant la rencontre de Marseille ce dimanche soir.

Benoît Costil : Dans l’après-midi contre l’AS Monaco, Benoît Costil a prouvé pourquoi il est le capitaine des Girondins de Bordeaux. Alors que les Marine et Blanc connaissent quelques difficultés à rentrer dans le match, le capitaine bordelais ne flanche pas et parvient à de nombreuses reprises à gagner des duels en un contre un. Sur le but d’Islam Slimani, Costil ne peut que constater l’ampleur des dégâts, mais c’est bien lui qui va avoir le dernier mot contre les attaquants monégasques. Alors que les Marine et Blanc ont su faire la différence, il va s’opposer à maintes reprises face à Bakayoko ou encore à Wissam Ben Yedder pour garder le précieux avantage d’un but. En somme, on n’a pas peur de dire que ce soir, Benoît Costil a réussi sa prestation la plus pleine depuis le début de la saison.

Enock Kwateng : Avec la suspension d’Edson Mexer, Paulo Sousa a décidé de faire confiance à Enock Kwateng en lieu et place de l’international mozambicain. L’ancien joueur du FC Nantes a été le Bordelais à avoir touché le plus de ballons de la partie (56 passes réussies sur 63 tentées). Outre cette statistique individuelle, Kwateng a montré toutes ses qualités de défenseur en bloquant de nombreuses fois Dias qui n’a pas pu déborder comme il souhaitait.

Pablo : Avec les absences conjuguées d’Edson Mexer et Laurent Koscielny, Pablo a retrouvé une place dans l’axe de la défense. Une position qu’il n’avait plus occupée depuis la saison dernière et l’arrivée de Paulo Sousa en Gironde. Ce soir, le roc brésilien s’est élevé plus haut que tout le monde pour aller chercher le but de l’égalisation sur corner un peu avant la demi-heure de jeu. Au-delà de ça, Pablo a réalisé une partie solide défensivement.

Loris Benito : Après avoir connu une belle semaine internationale avec la Suisse où il s’est illustré par un but, Loris Benito reprenait du service ce soir en tant que défenseur central. Dès son arrivée en Gironde, l’ancien joueur des Young Boys de Berne a été l’un des joueurs à toucher le plus de ballons et en réussissant le plus de passes dans cette partie. Il a eu, malgré tout, des difficultés à rentrer dans le match en se faisant complètement avoir par l’appel de Slimani sur l’ouverture du score monégasque. Mais au fur et à mesure du temps, Loris Benito a montré davantage de sérieux dans ses prises de décision défensive. Le couteau de suisse de Paulo Sousa a rempli sa mission le temps d’une rencontre dans la charnière centrale bordelaise.

Jonathan Cafu : S’il y avait une réelle surprise dans le onze de Paulo Sousa, il s’agissait bel et bien de Jonathan Cafu. Considéré comme un indésirable dès son retour de prêt de l’Étoile Rouge de Belgrade, l’ancien joueur de Ludogorets a connu des certaines difficultés à accélérer avec le ballon sur le plan offensif. Outre ce facteur, le milieu offensif brésilien n’a pas été à son aise dans les passes qu’il a adressées à ses partenaires avec notamment beaucoup de déchet. Néanmoins, il faut souligner ses quelques bons retours défensifs pour empêcher l’AS Monaco d’attaquer comme ils le souhaitaient. Il faut dire que le brésilien était un peu obligé de réaliser un réel travail défensif après avoir pris quelques soufflantes de la part d’Aurélien Tchouaméni qui estimait qu’il n’était pas assez efficace dans ce registre dans certains de ses replis. Il est remplacé dans les derniers instants de la partie par Maxime Poundjé.

Aurélien Tchouaméni : Depuis quelques semaines, s’il y a bien un homme qui éclabousse de son talent les rencontres des Girondins, c’est Aurélien Tchouaméni. Après ses deux belles prestations contre Nantes et Nice, le jeune milieu de terrain bordelais a remis ça au goût du jour avec une prestation XXL. Aurélien Tchouaméni est très rapidement averti par Mr.Millot (8e), mais le jeune bordelais montre tout son sang froid pour réaliser une belle partie. Il a été la plaque tournante de l’équipe en abattant un certain travail au milieu de terrain tout en n’hésitant pas à casser quelques lignes lorsqu’aucune solution ne s’offrait à lui pour transmettre le ballon. Il est remplacé à la 87e minute par Yacine Adli.

Toma Basic : Après son remplacement contre Montpellier en cours de rencontre, on n’avait plus vu depuis un long moment Toma Basic fouler les pelouses de la Ligue 1. Avec les absences d’Otavio et Youssef Aït Bennasser, Paulo Sousa lui a redonné sa chance. Après une vingtaine de minutes où il connaît des difficultés à rentrer dans son match, le milieu de terrain croate va se décomplexer petit à petit pour offrir quelques longs ballons intéressants pour ses partenaires.

Samuel Kalu : Avec l’obligation de faire jouer Loris Benito en tant que défenseur central, Samuel Kalu a dû ronger son frein en jouant en tant que piston gauche. À l’image de ses partenaires, il ne parvient pas à rentrer dans son match. Dès que les Marine et Blanc vont parvenir à égaliser, il va prendre de plus en plus d’espaces et tenter sa chance au but à quelques reprises. Néanmoins, il ne parviendra pas à retrouver le cadre des cages de Benjamin Lecomte.

Nicolas De Préville : Comme beaucoup de ses partenaires, Nicolas De Préville ne déroge pas à la règle et a connu des difficultés pour rentrer dans sa partie. S’il essaie de prendre le ballon et se projeter vers l’avant, le milieu de terrain monégasque parvient à bien le museler. Au retour des vestiaires, il va prendre de plus en plus ses aises avec notamment le carton rouge reçu par Islam Slimani. Après avoir tiré un premier coup franc dévié de la main par l’international algérien, il vient se charger de la sentence face à Benjamin Lecomte qui est trop court pour dévier la trajectoire du ballon.

Josh Maja : Il n’était pas prévu titulaire contre l’AS Monaco, mais suite à un problème de dernière minute de Jimmy Briand, l’ancien joueur de Sunderland se retrouve titulaire. Dans un vrai rôle d’attaquant de fixation, l’anglo-nigérian a réussi à jouer des coudes à de nombreuses reprises pour transmettre le ballon à ses partenaires. À la différence de Jimmy Briand, Josh Maja peut faire jouer sa vitesse quand on lui offre de bons ballons. Ce fut le cas lorsqu’il fut parfaitement lancé par Toma Basic où le numéro 9 bordelais parvient à se faire de Jemerson avant de tenter une frappe déviée par Benjamin Lecomte. Quelques secondes plus tard, Pablo parvient à égaliser sur corner de la tête.

Hwang Ui Jo : Les semaines passent et se ressemblent toutes pour Hwang Ui-Jo. Titulaire avec la Corée du Sud lors de la trêve internationale, l’international sud-coréen ne s’arrête pas contre Monaco et il est bel et bien titulaire. Mais l’ancien attaquant du Gamba Osaka avait sans doute besoin de souffler puisqu’on l’a trouvé très amorphe lors des 70 minutes auxquelles il a pu participer. Il sera remplacé par Yassine Benrahou qui n’avait plus goutté à un match de Ligue 1 depuis la réception de Brest où il avait délivré une passe décisive. Comme à son habitude, il montré beaucoup de volontés pour se battre sur chaque ballon. Il ne sera pas loin d’enfoncer le clou pour les Girondins avec une frappe à ras de terre qui vient taper le poteau de Benjamin Lecomte qui semblait être battu.

Florian Sabathier

Commentaires