Les Girondins de Bordeaux financièrement au bord du gouffre

Les Girondins de Bordeaux financièrement au bord du gouffre
21/05 - 15:48 | Il y a 2 semaines

Dans une enquête qui a été publiée ce jour sur la faillite du football français, Mediapart révèle que plusieurs clubs français sont au bord de la faillite. Il s'agit de l'OM, des Girondins de Bordeaux, de l'AS Saint-Étienne et du LOSC. Ces quatre clubs sont les plus menacés.

Les Girondins de Bordeaux sont au bord de la faillite. Il faut dire que la DNCG dans son rapport sur l'exercice 2018-2019 précédent classé Bordeaux dans les trois clubs qui perdent le plus d'argent en France (25M€) derrière l'OM (90M€) et Lille (65M€). L'arrêt de la Ligue 1 et la suppression des recettes liées aux droits TV, billetterie et sponsoring plongent encore plus ces trois clubs dans le gouffre. 

Bordeaux pourra-t-il refaire surface ?

Les reports de salaires des joueurs et le chômage partiel vont limiter la casse. Pour autant, les salaires des joueurs devront être versés. Selon nos informations, aucun accord n'a été conclu avec les joueurs pour des renoncements de salaires. Comme ce fut le cas à l'AS Rome par exemple. Ce sont des reports de salaires qui ont été mis en place conformément à ce que l'UNFP (syndicat des joueurs ) a préconisé.

De plus, l'augmentation de la masse salariale de 11M€ réalisé par GACP lors des 18 derniers mois avec l'aval de la direction du club apparaît aujourd'hui comme une erreur de gestion.

Les Girondins vont tout de même pouvoir compter sur le PGE (prêt garanti par l'état) contracté par la LFP d'un montant de 224,5M€. Ainsi, le club aquitain devrait toucher 11,2M€ de droits tv non perçus. Cette somme correspond à la somme liée à son classement (NDLR 12e de L1) et à la notoriété.

Un déficit d'au moins 54M€

Le déficit des Girondins serait de plus 54M€ au 30 juin 2020. Mediapart s'est procuré le document de la LFP qui montre le déficit abyssal de 4 clubs de Ligue 1 en les anonymisant : le premier à -206,3 millions d’euros, le deuxième à -127,6 millions d’euros, le troisième à -59 millions d’euros et le quatrième à -54,1 millions d’euros de déficit. Bordeaux serait l'un des 4.

Dans un entretien accordé à L'Équipe il y a quelques jours, le président Frédéric Longuépée excluait le dépôt de bilan. Dans ce cas, l'actionnaire King Street devra réaliser une lettre de confort et s'engager à couvrir le déficit. Dans le cas contraire, Bordeaux ne pourra pas valider ses comptes devant la DNCG.

Le mercato ne sauvera pas Bordeaux

En arrêtant la Ligue 1 précipitamment et en privant les clubs pros de recettes, le gouvernement et les instances du football ont réduit les possibilités de faire du trading pour les clubs français. Bordeaux, Lille et Marseille comptaient dessus pour renflouer leurs comptes. Il n'en sera rien. Alors que la Ligue 1 est à l'arrêt, la Bundesliga a repris. La Série A et la Premier league devraient suivre. Par conséquent, le mercato ne devrait pas être actif avant que les autres championnats ne soient terminés. C'est à dire à la fin du mois de juillet ou d’août. Ainsi, les transferts de joueurs vers ces grands championnats resteront donc pour l'instant en stand-by.

Au final, cette crise tombe au pire moment pour les Girondins de Bordeaux. Le train de vie du club augmente et alors que les revenus baissent. Elle met aussi en lumière des carences de gestion et un modèle économique fou, ne tenant qu'à un fil. Cela pourrait entraîner les Girondins de Bordeaux dans une faillite. Aujourd'hui, la balle est dans le camp de King Street actionnaire et propriétaire du club.

À lire : Nicolas Florian : "Je veux un engagement écrit"

#Club

Commentaires