Data Girondins : quand l'efficacité va, tout va ?

20/12 - 11:08 | Il y a 6 mois
Au menu de ce Data Girondins, les statistiques avancées de la rencontre entre Dunkerque et Bordeaux, avec un changement notable.
Data Girondins : quand l'efficacité va, tout va ?

© Iconsport

Dans Data Girondins, nous regardons autrement les performances en mettant en avant des données au travers d'une infographie, accompagnée d'explications.

Vocabulaire

 

Grosse occasion : situation dans laquelle on doit raisonnablement s'attendre à ce que le joueur marque. Très généralement, ce sont des scénarios de "un contre un", des situations où le joueur est à courte distance par rapport au gardien, quand le ballon a une trajectoire dégagée vers le but, etc.

Infographie

 

Dunkerque---Bordeaux.gif (372 KB)

 

Commentaires : La stérilité nordiste avec aucune grosse occasion créée se confirme dans les chiffres. La défense à 4 des Girondins est aussi un signe de solidité car Bordeaux n'a plus encaissé de but depuis 3 matchs.

En outre, le club Bordelais pour une fois ne rate pas ses grosses occasions et transforme à deux reprises par Vipotnik et Élis. Ça fait la différence, car comme face à Saint-Étienne, les Girondins se sont créé les meilleures occasions de but dans le match (1.44xG). De plus, l'intensité défensive a été maintenue à un curseur élevé, ainsi que le contre-pressing.

Toute fois, face à l'équipe de Dunkerque qui est la plus faible en termes de duels gagnés, les Girondins n’ont pas dominé. En effet, les deux équipes sont presque à égalité (49 vs 51). Cela reflète bien ce que nous avons observé dans le manque d'intensité et d'agressivité des deux équipes.

Enfin, un autre fait notable concerne le gardien des Girondins, Rafal Straczek. Il réussit plus d'arrêts que son adversaire, ce qui n'était pas le cas sur les dernières rencontres.

Au final, en étant plus décisif dans les deux surfaces, et un positionnement défensif plus maitrisé, Bordeaux a logiquement remporté son match, à défaut de produire du beau jeu. Albert Riera et ses joueurs devront maintenir cette tendance pour sortir du bas de tableau et atteindre les 45 points nécessaires au maintien.

N.P

#Data Girondins