Girondins : après le pacte, le mini-stage, en attendant la Ligue 2 ?

19/04 - 17:33 | Il y a 2 mois
Jean-Louis Gasset veut tout tenter pour relancer la machine bordelaise. Après le pacte, il lance l'opération mini-stage.

Levier psychologique encore

Les joueurs devraient partir en stage jeudi jusqu'à dimanche avant le match presque décisif face à Lorient dimanche à 15h. C'est L'Équipe qui dévoile cette information que le coach a lancée en conférence de presse d'après match. Maintenu à son poste d'entraîneur malgré des résultats historiquement mauvais, Jean-Louis Gasset explore toutes les pistes hors jeu : communication, réunion de famille, et maintenant stage pour resserrer les liens et obtenir une cohésion dans un groupe éclaté. Le cinéma continue. En effet, nous sommes le 19 avril, et on cherche encore de la cohésion dans le jeu, autant que dans le management de son groupe. Pour le moment, la faillite est totale.

Lâché par une partie du vestiaire

Si on ne peut pas reprocher au coach son envie de bien faire. Force est de constater qu'il est sans doute trop tard pour ce type de leviers. Il fallait y penser avant de faire des fautes de gestion en confiant les clés du jeu des Girondins à Hatem Ben Arfa avant de le bannir quelques semaines plus tard. Cette décision du staff a fini de fracturer un vestiaire déjà malade.

De plus, le changement d'attitude des joueurs n'a pas sauté aux yeux face à l'AS Monaco. Le comportement de l'équipe était attendu plus que le résultat. Au final, à l'exception de 2 ou 3 joueurs, c'est un groupe sans âme qui s'est présenté sur la pelouse du Matmut Atlantique.

En effet, les valeurs de combativité et de solidarité étaient restées au vestiaire. L’explication de famille n’a pas porté ses fruits. Il faut dire qu’elle arrive un peu trop tard dans la saison. C’est le signe que le groupe n'a toujours pas pris conscience de la situation. Peut-être que les joueurs n'en veulent plus.

Le jeu et son organisation laissée de côté

Avec les absences de Laurent Koscielny (à confirmer), et celles de Lacoux et Seri suspendus, le déplacement à Lorient s’annonce périlleux. Cette équipe des Girondins affiche une désorganisation totale. L’exploit a été réussi de casser son point fort, à savoir son assise défensive. Jamais ce staff n’est arrivé à répondre à cette question depuis la blessure d’Otavio. Le recrutement de Seri pour remplacer le brésilien est un échec total. Si vous comprenez le rôle des joueurs, dites-le-nous, car une moitié d'entre eux marche, et l’autre moitié court de façon désorganisée. Bref, en termes de jeu c’est le néant. Il est alors facile pour les adversaires de gagner face à Bordeaux.

Après 8 mois d'exercice, le bilan du duo Gasset-Printant avec ce groupe est catastrophique. La moyenne de points gagnés par match est de 1,06 point. Jamais un entraîneur des Girondins n’a eu aussi peu de résultats. C’est un rythme de relégable. Pourtant, la direction des Girondins joue avec le feu en choisissant de les maintenir en poste.  Car cela fait plusieurs semaines qu’il aurait dû être remplacé pour sauver les Girondins d’une relégation. 

[Replay]Le Débrief à Chaud de Bordeaux-Monaco

COMMENTAIRES