Girondins. Daniel Riolo : "La situation est vraiment critique"

09/07 - 09:02 | Il y a 6 jours
Dans l'After Foot ce lundi soir, Daniel Riolo, éditorialiste de l'émission, a glissé ses mots avant le passage DNCG des Girondins ce mardi matin.
Girondins. Daniel Riolo : "La situation est vraiment critique"

© Iconsport

"Je ne sais pas si cet acheteur existe réellement"

Daniel Riolo : "La situation est quasi terrible. Ce mardi, le passage devant la DNCG. Lopez connait deux-trois personnes à la DNCG, ça sert. La dernière fois, il a réussi à les endormir. C'est ce qu'il fait de mieux dans sa vie, endormir les gens et les entourlouper, en leur disant qu'un actionnaire allait arriver avec 45M€. Finalement, il n'est jamais venu. Ce mardi, il faut passer, et on va lui demander, il n y a les sous ? D'ailleurs, Admar Lopes n'était même pas au courant du départ de Davitashvili à Saint-Étienne. C'est dire si ça roule au club. Donc devant la DNCG, il y a la possibilité qu'il dise "Je n’ai pas trouvé l'oseille, mais j'ai vendu le club". C'est ce qu'il va dire demain. On va lui demander les garanties de la vente. Le suspense est de savoir s’il est encore mytho ou pas. A priori, il n'y a pas d'acheteur. Il va se passer que ça peut se finir.

La DNCG va d'abord l'écouter. Il va peut-être demander un délai pour finaliser la vente. Est-ce que la DNCG qui déjà fait beaucoup de faveurs à Gérard Lopez et à un club comme Bordeaux va dire oui ? Je ne sais pas si cet acheteur existe réellement. Avec Gérard "Majax" Lopez, ça peut se terminer dans le mur. Il n’y a plus une tune à Bordeaux, mais pour France-Espagne le club organise une grosse fête avec champagne et petits fours. Je ne sais pas avec quelle argent ils organisent ça. La situation est vraiment critique."

>> DNCG : les Girondins encore sur le fil du rasoir