Guezess : "J’espère que Hatem Ben Arfa va mettre un but face à son ancien club"

Guezess : "J’espère que Hatem Ben Arfa va mettre un but face à son ancien club"
25/11 - 14:05 | Il y a 2 mois
Nous sommes allés à la rencontre de Guezess rappeur bordelais et fans de foot avant le match PSG - Bordeaux.

Bonjour Guezess ! Peux-tu te présenter en quelques mots à nos lecteurs. Quelle est ton histoire, ton parcours et ton rapport avec la ville de Bordeaux ?

Donc moi je suis rappeur depuis maintenant une quinzaine d’années. Je suis né à Bordeaux. J’ai commencé fin des années collège, quelque chose comme ça. De fil en aiguille j’ai rencontré pas mal de gens. Depuis 2015 que je suis signé chez le label Néochrome. Ça m’a permis de créer pas mal de connexions avec les gens de la ville et les alentours. Depuis 3-4 ans je fais aussi pas mal d’activités d’écriture dans pas mal de structures que ce soit foyers, collèges, spectacles, etc.

Tu viens de sortir le titre “Briller” accompagné d’un clip (disponible sur YouTube) qui paraîtra sur ton nouvel EP “Toujours Du Noir Aux Pieds” disponible à partir de janvier prochain sur les différentes plateformes de streaming. Est-ce que tu peux nous en dire un petit peu plus sur ce projet ?

J’ai sorti un premier projet avec Néochrome en 2016 qui s’appelait “Que Du Noir Aux Pieds”. Ce nouvel EP, c’est un peu la suite logique de ce projet. Ça parle pas mal de mon univers, de mes aspirations. Je fais pas mal référence à ma ville de Bordeaux aussi. Au niveau des sonorités il est un peu plus actuel. Mais sinon ça reste toujours des thèmes assez sociaux, qui parlent de la vie de tous les jours, de la vie des gens qui travaillent, qui galèrent. Parler aussi à un public qui va se reconnaître. Je parle de pas mal d’émotions différentes dans mes morceaux, donc il y a pas mal de gens qui peuvent s’y retrouver. C’est vraiment du rap “conscient”. Mon objectif c’est vraiment de porter un message.

"Un ballon de foot, un mec qui fait du beatbox pour rapper,
et on est parti."

En effet, on sent que la question sociale est au cœur de ton rap. Et c’est d’autant plus intéressant que toi t’es investi auprès de ton public, que ce soit les personnes les plus précaires ou les jeunes défavorisés. Quel lien fais-tu toi personnellement entre rap et football d’un point de vue sociétal ?

Le lien que je ferais c’est que c’est deux domaines où il y a un gros mélange de culture. Autant dans le rap que dans le foot. On peut venir de n’importe où, que ce soit sur un terrain de foot ou sur une scène, on a une passion commune qui fait qu’on va réussir à s’entendre et à partager. Ça, c’est cool parce que c’est du respect. Ce sont des valeurs très simples. On n’a pas besoin de grand-chose. Un ballon de foot, un mec qui fait du beatbox pour rapper, et on est parti. Ce sont deux bons moyens de communication.

Cette semaine Bordeaux se déplace au Parc des Princes pour affronter le Paris Saint-Germain. Peux-tu nous en dire plus sur le rapport que tu as avec ces deux clubs ?

Quand j’étais petit, mon père regardait énormément de matchs de foot. Il était supporter en premier lieu du PSG parce qu’il y avait George Weah qui jouait là-bas et c’était son joueur préféré. Mais comme je le disais, je suis né à Bordeaux. Donc il supportait aussi les Girondins. On se déplaçait souvent à Chaban-Delmas. J’ai fait Cap Girondins aussi quand j’étais plus jeune.
Et donc Bordeaux moi c’est un club que j’ai toujours kiffé. Ce n’est pas mon club de “cœur”, mais j’y suis très attaché aussi. J’allais souvent au stade à l’époque de Marouane Chamack, Gourcuff… Mais avant encore j’étais un amoureux des Girondins de Bordeaux quand il y avait Wiltord, Benarbia, Grenet… Donc je les suis de très près. Quand il joue contre Marseille ou contre Paris, c’est des matchs que je ne vais jamais louper. 

"Dans le monde du rap bordelais, je vois de plus en plus de rappeurs qui portent les couleurs de Bordeaux"

Du coup si tu devais dégager un joueur parmi tous ceux qui ont porté la tunique Marine et Blanc ?

Celui vraiment que je l’ai plus kiffé c’était Sylvain Wiltord. Il y a eu Pauleta aussi, comme il a évolué dans mes deux clubs… Mais sinon c’était Sylvain Wiltord. Quand j’étais petit, j’étais comme un fou sur lui. Je me faisais la même coupe. Quand on allait au Haillan je lui ai couru après, il s’est enfui avec sa voiture… (rires).

Est-ce que tu suis les prestations des Girondins du coup ces dernières saisons ? Comment juges-tu leur état de forme ces derniers temps ?

Ces dernières saisons c’est un peu compliqué. Je pense que ça vienne des joueurs personnellement, pour moi ça vient plus des dirigeants. Mais globalement depuis qu’il y a le nouveau stade… Je ne sais pas. Ça a changé. Il n’y a plus la même ambiance, la même “odeur”. C’est devenu du foot-business. Moi j’ai un pote qui est proche des Ultras, et clairement on sent que c’est plus comme avant. Le stade est trop loin. Les recrutements ne sont pas très bons… Mais dernièrement ce qui m’a fait plaisir, c’est l’arrivée de Ben Arfa. Je pense qu’il peut beaucoup apporter.

"Au niveau de la direction, il faut être plus carré"

Ça t’attriste toi de voir que Bordeaux a perdu de cette ferveur ?

Oui carrément… Des fois ça m’arrive de parler avec des “vrais” supporters de Bordeaux et ils sont tous un peu dépités. Depuis 3-4 ans, ils en ont marre. Les dirigeants, l’ambiance dans les virages… Alors que Bordeaux c’est une belle ville. Je pense que les joueurs qui viennent jouer ici sont contents d’habiter dans la région. Il y a plein d’éléments pour que les joueurs jouent bien. Mais, je ne sais pas… il y a clairement un souci.

Qu’est-ce qu’il faudrait selon toi pour recréer un engouement autour de ce club ?

Déjà faut arrêter de changer tout le temps les entraîneurs. Faudrait arrêter ça. Il faut en prendre un qui soit fiable, même si ce n’est pas le meilleur, mais un à qui on fasse confiance et que l’on garde sur la durée. C’est sur 3-4 ans qu’on garde un coach et qu’on regarde le travail qu’il peut faire. Ce n’est pas en 1 an qu’on va demander au joueur de rattraper leur désastre.

Au niveau de la direction, il faut être plus carré. Faut se remettre dans l’esprit football. Puis aussi y’a le prix des places qui a bien augmenté aussi. Et cela n’aide pas toute la communauté bordelaise qui de base soutenait bien les Girondins, mais maintenant c’est compliqué.

"Les vrais supporters parisiens je les connais, ce ne sont pas ces gens-là"

Beaucoup dans la région se plaignent que les jeunes du coin se détournent de Bordeaux pour aller plus naturellement vers des clubs qui rayonnent comme le PSG. Toi qui es beaucoup au contact des jeunes de la ville et des alentours, qu’est-ce que tu peux nous dire par rapport au pouvoir d’attraction du club de la capitale ?

Oui c’est vrai que je le vois aussi. Mais après moi c’est ce qui me dérange un peu avec Paris. Ça toujours été un club qui a un côté commercial. Mais depuis l’ère Qatari, tout le monde veut un maillot de Paris parce que voilà, il y a Neymar qui est là-bas, etc. Mais pour moi ce ne sont pas des vrais supporters. Ils connaissent même rien de l’ancienne époque, les trophées qu’ils ont remportés. Donc avant même de s’intéresser au football de leur ville (Bordeaux), ils s’intéressent au foot par le biais de Paris et de toute la pub qu’ils véhiculent. Les vrais supporters parisiens je les connais, ce ne sont pas ces gens-là.

Mais du coup tu vois souvent des jeunes qui se tournent naturellement vers les Girondins ?

Dans le monde du rap bordelais, je vois de plus en plus de rappeurs qui portent les couleurs de Bordeaux. Beaucoup aiment et soutiennent ce club. Je pense que tout le monde, et surtout les jeunes, kifferait d’avoir un Bordeaux en haut de tableau, en Champions League, de pouvoir taquiner Paris. Moi le premier ! Après c’est vrai qu’on n’a pas la même ferveur qu’à l’OM ou qu’à Paris. Mais les gens ici ils ont besoin d’être fiers. Qu’ils nous montrent au moins qu’ils sont capables d'enchaîner régulièrement deux, trois victoires d'affilée. Il faut que ce club véhicule à nouveau une fierté.

Pour revenir au PSG que Bordeaux s’apprête à affronter, comment tu juges l’ère qatarie ? Est-ce que tu prends plus ou moins de plaisir à les suivre ? Et qu’est-ce que ça dit du football actuel selon toi ?

Il y a des points positifs et des points négatifs. Ils ont quand même amené avec eux la possibilité d’acheter de gros joueurs et de jouer tous les ans la Champions League. Après ce qui est moins bien, c’est tout l’enjeu business que ça a créé autour. Au Parc des Princes par exemple, c’est plus le même public. C’est spécial quand même…

Est-ce que toi tu serais pour un modèle comme ça ou un très riche investisseur viendrait à Bordeaux, en injectant des moyens et en ayant pour objectif de développer la “marque” ? Est-ce que tu penses que ça serait bénéfique pour la ville ?

C’est toujours la même chose, ça dépend avec quelles intentions le mec il vient… Si le mec arrive, il estime que le club peut lui rapporter de l’argent, mais que le foot il s’en fiche, ce n’est pas intéressant. Mais si c’est un mec qui a de l’oseille et qui kiffe le foot, là oui c’est intéressant. Mais c’est très rare ça maintenant. Le foot c’est que du business aujourd’hui. Mais ça ferait quand même du bien à Bordeaux, ne serait-ce qu’au niveau du recrutement.

Pour finir, comment envisages-tu le match de samedi ?

J’espère que Hatem Ben Arfa va mettre un but face à son ancien club. Ça serait beau. Je pense qu’il va être revanchard. Donc je vois Ben Arfa marquer, mais je ne pense pas que Bordeaux s’imposera. Match nul ou victoire du PSG.

J. C et N.P

À lire aussi -> Girondins : comment prendre des points face au PSG ?

126998371_451157489206254_3384193723249487831_n.jpg (34 KB)

Commentaires