Jorge Maciel (Valenciennes) s'excuse après le match face aux Girondins

17/09 - 12:21 | Il y a 11 mois
L'entraîneur du VAFC a été exclu hier pendant la rencontre face à Bordeaux. Il a réagi à la défaite de son équipe 2 buts à 1.
Jorge Maciel (Valenciennes) s'excuse après le match face aux Girondins

© Iconsport

"C’est le visage qu’il faut montrer contre les équipes du haut du tableau"

 

Jorge Maciel via MaLigue 2 : "C’est dommage parce qu’on sent qu’on a fait le plus dur en marquant, nous étions bien dans le jeu. Et finalement, on a osé vouloir quelque chose en plus et dans les dernières minutes, ça nous a coûté cher. C’est le risque quand on se livre, cette fois c’est tombé du côté de Bordeaux. C’est le visage qu’il faut montrer contre les équipes du haut du tableau, même si tu sais que tu peux le payer cher. Avant la seconde mi-temps, on a alerté les joueurs qu’il y avait deux façons d’encaisser des buts : en transition et sur coups de pied arrêtés. Malgré tout, j’ai trouvé le deuxième acte intéressant, contre un adversaire comme Bordeaux (...) On ne gagne pas beaucoup de matchs, mais la distance avec les 10 premiers n’est pas très grande. Bien sûr qu’il faut qu’on pense à gagner des points, mais il faut aussi qu’on réalise contre qui on a joué. Des candidats, comme Auxerre, Saint-Étienne, Bordeaux…

On n’est pas contents, la réalité c’est celle là, celle du classement, on n’est pas où on veut être. Mais on a la sensation d’avoir quelque chose en plus. On ne craque pas autant que lors des deux premiers matchs, on propose des choses. Il y a des éléments à améliorer, mais déjà on arrive à créer plus […]. Je trouve que les gens sont trop sévères avec Ugo (Bonnet). Mon rôle est de protéger les joueurs, tant qu’ils présentent les valeurs attendues, ça sera le cas. Bien sûr, ce ne sont pas le meilleur joueur du monde, et moi je ne suis pas le meilleur coach. Mais il faut protéger tous ceux qui sont là. Mes choix sont bien pesés. Le profil d’Ugo est peut-être plus à l’aise que celui de Nick (Venema) pour le pressing (que l’on veut faire), c’est cet équilibre-là que l’on doit encore trouver."

>> Un succès dans le marasme collectif [Joueur par joueur Valenciennes-Bordeaux]