Les Girondins déçoivent encore et toujours [Joueur par Joueur Saint Etienne - Bordeaux]

08/03 - 18:43 | Il y a 3 semaines

Pour le compte de la 28e journée de Ligue 1, les Girondins de Bordeaux se déplaçaient dans le Forez pour y affronter l'AS Saint-Étienne. Dans un match qui a été très insipide pendant une bonne partie de la rencontre, Bordelais et Stéphanois se sont quittés sur un score de parité (1-1). Avec ce nouveau match nul, les Marine et Blanc ne cessent d'être englués dans le ventre mou de la Ligue 1 avec une douzième place et 37 points au compteur. 

Benoît Costil : Le capitaine des Girondins de Bordeaux a connu un premier quart d'heure assez intense puisque les joueurs de l'AS Saint-Étienne avaient en majeur partie la possession du ballon. Sur la première frappe stéphanoise, il parvient à bien se saisir du ballon. Sur un mauvais alignement de sa défense, Aholou parvient à avoir un face à face contre Costil, mais ce dernier arrive à réaliser un arrêt réflexe des deux pieds. Au retour des vestiaires, les Bordelais tiennent un peu plus le cuir et il est moins en danger. Toutefois, il ne pourra rien faire sur l'égalisation des Verts sur une tête plongeante de Bouanga parfaitement placée.

Youssouf Sabaly : Avec le retour de Loris Benito en tant que titulaire, Youssouf Sabaly reprend place dans son couloir droit. L'international sénégalais a été très bon dans le registre défensif en réussissant la majorité de ses tacles glissés. Néanmoins, il n'a pas énormément apporté sur le plan défensif puisque Sabaly a réussi très peu de dédoublement pour apporter une vraie solution de soutien à Rémi Oudin.

Laurent Koscielny : Pour ce déplacement dans le Forez pour affronter l'AS Saint-Étienne, Laurent Koscielny jouait son 25e de Ligue 1 avec les Marine et Blanc en l'espace de 28 journées de championnat. Malgré un carton jaune pris très tôt dans la rencontre, l'ancien joueur d'Arsenal arrive à bien museler Diony qui n'a que très peu d'espaces pour pouvoir ennuyer Benoît Costil dans la surface de vérité. En seconde mi-temps, Koscielny réalise un bon premier quart d'heure avant d'être fautif sur l'égalisation de Denis Bouanga. Le défenseur central est mal aligné sur la passe de Ryad Boudebouz ce qui permet à l'ancien Nîmois de ne pas être en position de hors-jeu. Avec l'avantage numérique du fait de l'exclusion de Camara, Koscielny essaie d'insuffler un second souffle à son équipe pour qu'elle tente d'aller chercher un deuxième synonyme de victoire, mais en vain.

Edson Mexer : Avec l'absence pendant de longs mois de Pablo, Edson Mexer a pris sa place dans la défense centrale pour épauler Laurent Koscielny. L'ancien joueur du Stade Rennais se montre très solide notamment dans les duels aériens où il parvient à gratter quelques ballons face à Diony. Mexer essaie de réussir quelques relances longues, mais il ne parvient pas forcément à trouver un coéquipier souvent par faute de précision. Cela faisait depuis un long mois qu'on avait plus vu Mexer sur un terrain (ndlr : le 2 février lors de la réception de l'Olympique de Marseille), l'international mozambicain a réalisé une partie correcte en faisant ce qu'on attendait de lui : bien défendre avant tout.

Loris Benito : suspendu contre l'OGC Nice, Loris Benito retrouvait ses galons de titulaire lors de ce déplacement pour y affronter l'AS Saint-Étienne. L'international suisse a été solide sur le plan défensif en grattant de nombreux ballons. Là où le bât blesse pour l'ancien joueur des Young Boys de Berne, c'est dans le domaine offensif où il n'a que peu apporté par ses dédoublements pour amener du danger dans la surface adverse. En seconde mi-temps, il règle ce problème en se projetant beaucoup plus, mais ses centres ne trouvent pas preneur ou sont souvent bloqués par les défenseurs stéphanois.

Otavio : Si un joueur a su tenir son rang au stade Geoffroy Guichard, il s'agit bel et bien d'Otavio. Le milieu de terrain brésilien a su gratter de nombreux ballons pour soulager tout le bloc des Marine et Blanc. Lorsque son équipe était dans le dur, le numéro 5 bordelais n'a pas rechigné à faire un sacré travail défensif. Il a, par ailleurs, sauvé les siens à des moments charnières de la rencontre en bloquant certaines frappes des Verts avec des tacles réalisés au bon moment. Alors qu'il a connu un début d'année civile 2020 pour le moins compliqué, Otavio retrouve des couleurs petit à petit ces dernières semaines.

Youssef Aït Bennasser : Avec la blessure de Toma Basic qui commençait à être de plus en plus indétrônable dans l'entre jeu bordelais, Aït Bennasser prenait sa place en tant que titulaire pour aider au maximum Otavio. Comme souvent, l'international marocain a globalement déçu avec de nombreuses pertes de balle qui mettait son équipe dans la difficulté. Suite à une mauvaise chute à l'heure de jeu, l'ancien Stéphanois a dû céder sa place à Ruben Pardo. Le milieu de terrain espagnol a amené plus de liant à son équipe en parvenant à aérer le jeu bordelais. L'ancien joueur de la Real Sociedad a montré une certaine efficacité dans ses passes dans les 30 derniers mètres puisqu'il a eu un taux de 91 % de passes réussies.

Yacine Adli : Pour retrouver Yacine Adli à une place de titulaire dans le onze de Paulo Sousa, il faut revenir au déplacement des Girondins de Bordeaux du côté du FC Metz où ils avaient su remporter les trois points de la victoire. Dès les premières minutes, l'ancien joueur du Paris Saint-Germain essaie d'apporter de la percussion et c'est sans doute l'un des joueurs les plus dangereux avec Samuel Kalu lors des 45 premières minutes. Toutefois, il perd quelques ballons au niveau du rond central qui permet aux Stéphanois de se montrer dangereux. En seconde mi-temps, Yacine Adli va disparaître petit à petit de la rencontre et va céder sa place dans les dix dernières minutes à François Kamano. L'international guinéen ne se sera montré que peu de fois à son avantage et a souvent manqué de percussion, ce qui est l'un de ses points forts. Plus les mois passent et plus François Kamano est bien loin de son rendement que l'on a connu en début de saison dernière.

Rémi Oudin : Avec l'absence de Nicolas De Préville et moins handicapé par les pépins physiques, l'ancien joueur du Stade de Reims retrouvait une place de titulaire dans le onze de Paulo Sousa. Rémi Oudin a paru très emprunté en ne cessant de réaliser les mauvais choix. Une partie qui est sans doute à oublier pour le natif de la Champagne.

Samuel Kalu : Depuis qu'il a retrouvé une place de titulaire, l'international nigérian ne cesse de réaliser des bonnes prestations avec les Girondins de Bordeaux. Il a été le bordelais qui a mis le plus en danger la défense stéphanoise. Il a été notamment à l'origine du but bordelais en mettant le ballon dans la boîte pour service Josh Maja. À la 72e minute, il est remplacé par Hwang Ui-Jo qui a réalisé de nombreux appels dans la profondeur. Il va permettre aux Girondins d'être en avantage numérique en pressant très haut Camara qui commet une faute qui va lui valoir un second avertissement. Il tentera à quelques reprises d'inquiéter Moulin, mais malheureusement en vain puisqu'il n'arrivera pas à trouver le cadre.

Josh Maja : Avec l'absence sur blessure de Nicolas De Préville et Jimmy Briand, Josh Maja pouvait (enfin) connaître une nouvelle titularisation ( ndlr : sa sixième seulement de la saison). Pendant toute la première mi-temps, l'ancien joueur de Sunderland a été sevré de ballons surtout, car il ne réalisait pas le moindre appel. De temps à autre, on peut se poser la question suivante : pourquoi l'Anglo-Nigérian n'est pas plus souvent titulaire ? On peut comprendre Paulo Sousa tant il met beaucoup de moins d'influx énergétique dans le pressing que ne le fait Jimmy Briand. Mais là où Josh Maja, c'est dans son efficacité dans la surface de vérité. Sur son seul ballon exploitable de la rencontre, il parvient à mettre le ballon au fond des filets pour permettre aux Girondins de mener à la marque. Malheureusement, ce but ne sera pas synonyme de victoire puisque l'AS Saint-Étienne a bien su réagir pour égaliser quelques minutes plus tard.

Florian Sabathier

#Ligue1

Commentaires