Les Girondins ratent leur entrée [Joueur par Joueur Angers-Bordeaux]

Les Girondins ratent leur entrée [Joueur par Joueur Angers-Bordeaux]
11/08 - 11:00 | Il y a 4 mois

Pour la reprise de la Ligue 1, les Girondins de Bordeaux se déplaçaient au stade Raymond Kopa pour affronter Angers pour le compte de la 1re journée. Les hommes de Paulo Sousa ont su se mettre très rapidement en évidence sur un coup franc de Nicolas De Préville dès la 4e minute. Un but en trompe-l’œil tant les Marine et Blanc ont subi à maintes reprises les vagues offensives de l’Angers SCO qui a su s’imposer 3-1. Avec encore deux déplacements à venir durant ce mois d’août, la réception de Montpellier samedi prochain prend déjà de l’importance.

Benoît Costil : Jusqu’à la 20e minute, le capitaine et gardien des Girondins de Bordeaux n’a rien à se mettre sous la dent tant sa défense est bien en place. Sur un corner, Costil décide de sortir de sa cage pour repousser le danger. Sur l’égalisation du SCO Angers, l’action est très bien menée qu’il ne peut que constater l’ampleur des dégâts en restant impuissant. Quelques minutes plus tard, il sera trop court pour stopper la frappe de Pereira Lage qui parvient à inscrire le second but synonyme de 2-1. S’il capte un ballon de Capelle, il va devoir aller chercher de nouveau le ballon au fond de ses filets sur une frappe en rupture de Thomas Mangani au premier poteau. Le capitaine des Marine et Blanc aurait pu vivre une soirée cauchemardesque si le VAR n’était pas passé par là pour refuser un but de René Adélaïde. S’il n’a cessé de donner des consignes à ses coéquipiers, le portier bordelais a souvent été laissé seul par sa défense.

Raoul Bellanova : Lorsqu’il en a la possibilité, Raoul Bellanova prend son couloir pour apporter une solution offensive supplémentaire. Mais avant tout, l’ancien joueur de l’AC Milan essaie de bien couvrir la zone de son terrain pour éviter les débordements de Pereira. Avec l’agressivité et l’implication données par Angers, les bonnes intentions défensives seront vaines. Bellanova est en retard sur son marquage de René Adélaïde et l’Angevin n’a plus qu’à mettre le ballon au fond des filets. Sur un jeu long, le jeune italien lit mal la trajectoire du ballon et Aït Nouri peut perforer avant de servir Pereira Lage qui termine le travail pour le 2-1. La traversée du désert du latéral droit Transalpin va être longue puisque René Adélaïde prend de plus en plus ses aises et sert à la 45e minute Mangani qui fusille à bout portant Costil pour le 3-1. Une réelle partie à oublier pour Bellanova qui a laissé son couloir vide à René-Adelaïde qui n’en demandait tant. L’ancien milanais va sortir à la 63e minute pour laisser sa place à Yassine Benrahou. Le jeune ailier des Marine et Blanc ne se mettra que peu en évidence.

Pablo : Si le Brésilien vit un premier quart d’heure assez tranquille où il peut relancer proprement, il va sombrer durant cette partie en même temps que son équipe. Avec un milieu de terrain très absent, Pablo ne va pas réussir à faire bloc pour que son équipe ne s’écroule pas. Dans les duels aériens, le numéro 3 bordelais n’aura pas su remporter le moindre duel aérien (sur sept possibles). Très timoré, le défenseur brésilien va régulièrement défendre en reculant.

Mexer : Comme son compère axial de la défense, Mexer n’aura pas su tenir l’arrière-garde bordelaise pour qu’elle ne chute en l’espace de 15 minutes. Dans les duels en 1 contre 1, l’ancien Rennais a semblé constamment en difficulté lors de cette première rencontre de Ligue 1 avec sa nouvelle équipe.

Loris Benito : Le jeu angevin penche tellement à droite que Loris Benito vit quelques minutes assez tranquille. Mais après le calme, la tempête s’est abattue dans son couloir à la 27e minute. S’il essaie de se montrer vigilant, les quelques décalages sur Capelle sont assez meurtriers à l’image du premier but où Benito est pris à revers. Au retour des vestiaires, les problèmes vont s’intensifier tant les hommes de Stéphane Moulin intensifient leurs efforts malgré un avantage de deux buts. Avec le changement tactique de Paulo Sousa, l’ancien joueur des Young Boys de Berne forme avec Pablo et Mexer une défense à trois. Les Marine et Blanc retrouvent un semblant de solidité en changeant de système tactique.

Albert Lottin : Alors qu’il avait montré de belles choses contre le Genoa, Albert Lottin s’est montré particulièrement discret laissant les vagues angevines déferlaient sur le but de Costil les unes après les autres. Une absence qu’il va payer en sortant à la mi-temps et en laissant place à Toma Basic. L’entrée du milieu de terrain croate ne changera pas la donne puisque l’entre jeu bordelais semble toujours aussi inexistant.

Aurélien Tchouaméni : Si Albert Lottin s’est montré discret lors des 45 premières minutes, Aurélien Tchouaméni ne fut pas en reste puisqu’il n’a pas su faire le lien entre la défense et l’attaque bordelaise. Cela va permettre à Angers à mettre la main sur le ballon pour se montrer très offensif. Si son taux de passe réussi est plutôt bon (36 passes réussies/46), son jeu aura été basé globalement sur des passes en retrait.

Samuel Kalu : L’international nigérian est déjà très remuant lors des premières minutes de la rencontre. Sur le côté gauche, il fait des différences de par son explosivité. Mais hormis les cinq premières minutes, Samuel Kalu va disparaître peu à peu de la partie à l’image de l’animation offensive bordelaise.

Nicolas De Préville : Il ne faudra attendre que la 4e minute de jeu pour voir Nicolas De Préville ouvrir son compteur but. Sur un coup franc aux abords de la surface, le numéro 12 décide d’armer côté ouvert pour débloquer le compteur au tableau d’affichage. Ludovic Butelle est impuissant sur ce véritable missile de l’attaquant bordelais. S’il supplée régulièrement le pressing de Jimmy Briand, il est moins actif sur les mouvements offensifs. Il tentera d’ajuster la mire une seconde fois en étant excentré sur le côté gauche, mais cette fois-ci Ludovic Butelle veille au grain. Il aura une nouvelle fois donné de sa personne, mais cette fois-ci ses efforts auront été sans résultat.

Ui-jo Hwang : Il ne faut que quelques minutes pour qu’il s’illustre sur un centre en retrait de Kalu , l’intérieur du pied gauche frôle le montant de Butelle. Il semble être en vraie solution de retrait pour Jimmy Briand. Après avoir provoqué à la faute la défense angevine sur le but de Nicolas De Préville, le Sud-Coréen brille par son activité et le fait d’être énormément mobile. À droite ou bien dans l’axe, l’ancien attaquant d’Osaka multiplie les appels de balle. S’il donne de sa personne, il sera moins en vue offensivement comme bon nombre de ses partenaires n’arrivent plus à le trouver dans les pieds. Il sera remplacé à la 68e minute par Josh Maja. Il aurait pu se mettre en position de frappe sur un centre de Yassine Benrahou, mais l’Anglo-Nigérian n’a que très peu d’espace pour tenter de s’illustrer.

Jimmy Briand : Si l’on voit énormément les joueurs de côté, Jimmy Briand n’est pas avare d’efforts lors des quinze premières minutes où il ne cesse de presser la défense du SCO Angers pour gêner au maximum la relance notamment de Ludovic Butelle. Toutefois, son activité sera moins importante une fois que Bordeaux a rendu les armes à Angers.

Détails du match :

La composition des deux équipes :

Angers SCO (4-5-1) : Butelle - Manceau, Pavlovic, Thomas, Aït-Nouri - Santamaria - Capelle, Reine-Adélaïde Mangani, Pereira Lage - Alioui

Girondins de Bordeaux (4-2-3-1) : Costil - Bellanova, Pablo, Mexer, Benito - Lottin, Tchouaméni - Kalu, De Préville, Hwang – Briand

Buts : Nicolas De Préville (4ème minute), J.Reine-Adélaïde (27ème minute), M.Pereira Lage (33ème minute), T.Mangani (45ème minute)

Cartons Jaunes :  P.Capelle, R.Thomas(Angers SCO), Loris Benito(Girondins de Bordeaux)

Carton Rouge :  néant

Changements : T.Pellenard remplace R.Aït Nouri, F. El Melali remplace M.Pereira Lage, V.Pajot remplace J.Reine-Adélaïde(Angers SCO), Toma Basic remplace Albert Lottin, Yassine Benrahou remplace Raoul Bellanova, Josh Maja remplace Hwang Ui-jo (Girondins de Bordeaux)

Statistiques de la rencontre :

Possession : 48% de possession de balle pour l’Angers SCO contre 52% pour les Girondins de Bordeaux.

Nombre de tirs :  14 tirs pour l’Angers SCO contre 8 tirs pour les Girondins de Bordeaux

Corners : 4 corners pour l’Angers SCO pour 3 corners du côté des Girondins de Bordeaux.

Précision de passes :  77% de passes réussies (324/419) pour l’Angers SCO contre 82% (384/469) de passes réussies pour les Girondins de Bordeaux.

Florian Sabathier

#Ligue1

Commentaires