Les Girondins s'écroulent à Geoffroy Guichard [Joueur par Joueur Saint-Etienne -Bordeaux]

 Les Girondins s'écroulent à Geoffroy Guichard [Joueur par Joueur Saint-Etienne -Bordeaux]
14/04 - 19:30 | Il y a 3 mois

Pour le match de la 33e journée de Ligue 1, Paulo Sousa n’a pas voulu changer son système de jeu malgré les absences importantes au sein de la charnière centrale. Après avoir tenu le choc lors des 45 premières minutes, les Marine et Blanc vont littéralement s’écrouler sur des phases de jeu arrêtées en s’inclinant lourdement dans le Forez (3-0).

Benoît Costil : Le capitaine des Girondins de Bordeaux est mis en danger à quelques reprises en première mi-temps, mais les frappes des Verts sont souvent sur Costil. Dans les derniers instants, il vient effectuer un arrêt du pied pour bien bloquer la frappe au premier poteau. Sur le penalty concédé par les Girondins, il est pris à contre-pied. Sur les deux autres buts, Costil ne peut que constater les dégâts tant il est impuissant sur le doublé marqué par Matthieu Debuchy.

Youssouf Sabaly : Durant les 45 premières minutes, l’international sénégalais vient aider au maximum Alexandre Lauray qui connaît de grandes difficultés à contenir Romain Hamouma pendant la majeure partie de la rencontre. Ce soutien défensif l’empêche de pouvoir se projeter vers l’avant pour apporter du soutien offensif.

Alexandre Lauray : Pour sa première en tant que professionnel, Alexandre Lauray évolue en tant que défenseur central droit. Le joueur formé à Toulouse connaît quelques difficultés, mais Youssouf Sabaly le supplée pour éviter que Romain Hamouma ne profite des espaces qui lui sont laissés.

Jules Koundé : Le plus expérimenté de cette charnière centrale inédite remplit parfaitement son rôle de patron. Malheureusement, il est trop court pour remporter son duel face à Mathieu Debuchy qui catapulte le ballon au fond des filets et sera synonyme de break. Sur les tacles glissés, il a été à son aise même s’il s’est fait une petite frayeur sur une passe en retrait qui aurait pu coûter très cher.

Till Cissokho : Le jeune défenseur des Girondins de Bordeaux aura vécu une semaine pleine du côté du Forez. Après avoir joué avec les U19 en Coupe Gambardella contre l’AS Saint-Étienne, Till Cissokho connaît sa première avec les professionnels. Un premier match plutôt de bonne facture avec deux ballons récupérés. Il avait fait le plus dur en repoussant la tentative d’Hamouma avant que Palencia ne se montre coupable d’une main. À la 78e minute, il est remplacé par Josh Maja et Paulo Sousa décide de passer à 4 défenseurs pour inverser la tendance du score.

Sergi Palencia : Pour la première fois depuis son arrivée en Gironde, l’international espoir espagnol joue en tant que latéral gauche. Un positionnement inédit pour le joueur formé au FC Barcelone qui ne semble pas être dans son assiette tant il est absent des débats. Il va effectuer une main malheureuse dans la surface qui va être sanctionnée par le VAR.

Toma Basic : Toma Basic a essayé de réaliser le liant entre la défense et l’attaque, mais le milieu de terrain croate était souvent pris en tenaille par quelques joueurs de Saint-Étienne pour éviter qu’il puisse relancer rapidement vers l’avant. Il a connu également un déchet important dans les coups de pied arrêtés où il a rarement eu la possibilité de trouver un partenaire. Il sera remplacé à la 75e minute par Jaroslav Plasil qui n’aura pas réalisé une entrée des plus remarquées.

Otavio : Le milieu de terrain brésilien a mis du temps à rentrer dans sa partie. Otavio n’a pas eu la même emprise sur le match que d’habitude en grattant énormément de ballons. Une partie sans doute à oublier pour le numéro 5 brésilien qui n’a pas été à son aise.

Zaydou Youssouf : Après avoir retrouvé des galons de titulaire contre Amiens, Zaydou Youssouf a de nouveau la confiance de Paulo Sousa. Malheureusement, sa prestation est un peu à l’image de celle réalisée en Picardie. Avec peu d’espaces, l’ailier droit ne parvient pas à faire la différence hormis sur un bon ballon dans la profondeur pour François Kamano qui n’aura pas réussi à se saisir de l’offrande. Il sera remplacé par Jimmy Briand à la 66e minute. Le numéro 7 des Girondins de Bordeaux n’a pas su se mettre en évidence pendant la rencontre.

François Kamano : positionné juste derrière l’attaquant, l’international guinéen n’a été que peu de fois la possibilité de briller. En plus de sa conduite de balle très instable, Kamano n’arrivait pas à faire la différence avec le ballon au pied. Une partie sans doute à oublier pour le numéro 11 bordelais qui avait retrouvé le chemin des filets contre l’Olympique de Marseille.

Yann Karamoh : utilisé en position de faux neuf contre Amiens, Paulo Sousa a décidé d’utiliser de nouveau Karamoh à cette position du terrain. Malheureusement, le joueur prêté par l’Internazionale ne parvient pas à se sublimer dans ce rôle et doit sans arrêt décrocher pour utiliser mieux le ballon. Un choix tactique sans doute à oublier pour Paulo Sousa où Karamoh ne parvient que trop rarement à montrer les qualités qui sont les siennes.

#Ligue1

Commentaires