Pourquoi le jeu des Girondins ne progresse pas ?

13/02 - 11:55 | Il y a 2 mois

Après les trois matchs en 8 jours, 5 points pris sur 9 possibles, et une 8e place en Ligue 1, Bordeaux retrouve un classement plus conforme à son rang et ses ambitions. Pourtant, dans le jeu et les scénarios des rencontres, l'équipe de Paulo Sousa est loin d'avoir rassuré les supporters. Entre passages à vide, et manque de percussion offensive, le jeu affiché est laborieux. L'équipe n'arrive pas à asseoir ses progrès après 8 mois de travail.

MANQUE DE CONFIANCE OU PLAFOND DE VERRE ?

Les joueurs tâtonnent encore leur football en ce début d'année. Pourtant, l'entraîneur des Girondins de Bordeaux a décidé de s'adapter à partir du match de Nantes (gagné 0-1), en revenant à un système de jeu plus en phase avec les qualités de ses joueurs. Si la solidité défensive a été retrouvée (deux cleansheet), et si Bordeaux est invaincu depuis ce changement d'organisation, il reste encore des progrès à réaliser dans le jeu offensif, que ce soit dans l'animation des attaques ou dans la finition. À Brest, Bordeaux à l'occasion de tuer le match à deux reprises avec Hwang et De Préville, mais ne le fait pas. Derrière, malgré une supériorité numérique, Bordeaux encaisse un but en fin de match et perd deux points précieux. Face à Metz, il faut attendre 40 minutes de supériorité numérique (encore) pour trouver le chemin des filets avec Toma Basic, puis 30 minutes de plus pour qu'Oudin donne la victoire. Certains expliquent ces difficultés par le manque de talent des joueurs en place, d'autres y voient un manque de confiance des joueurs et une mentalité pas adaptée aux principes de jeu pronés par l'entraîneur.

LE MESSAGE DE PAULO SOUSA A DU MAL À PASSER

La défaite à Marseille a-t-elle cassé la confiance dans le système en 3421 avec les pistons ? C'est fort probable. Un mois après, Paulo Sousa a décidé, devant l'enchaînement de défaites, de modifier son organisation et de repasser à 4 en défense. Si les résultats sont revenus (2V-2N-0D), et l'hémorragie stoppée, il n'en reste pas moins que le coach n'arrive pas à "inculquer" la mentalité de jeu à ses joueurs. Paulo Sousa n'a de cesse sur son banc de touche de corriger et de motiver ses joueurs à jouer plus vite, et vers l’avant. L'attitude du technicien portugais est la même depuis qu'il est entraîneur de Bordeaux. Lors de chaque match, il est debout au bord du terrain, il replace, il encourage, et il engueule ses joueurs pendant toute la rencontre. Malgré cet investissement de l’entraîneur, huit mois après le début de la saison, l'équipe n'est pas plus autonome dans le jeu et Paulo Sousa est toujours obligé de continuer à s'égosiller pendant les matchs. C'est à se demander si les joueurs suivent et écoutent les consignes qui sont prodiguées. Si des joueurs progressent à l"image de Toma Basic, d'autres plafonnent et ne tirent pas le groupe vers le haut. Les multiples changement d'organisation et de système pendant les matchs perdent-ils l'équipe ? Allons-nous assister à un déclic et le message du coach va-t-il porter ses fruits avant la fin de la saison ? C'est l'un des enjeux de cette fin de championnat.

Nous vous proposons d’écouter l’extrait du Talk de lundi soir où cette question a été évoquée.

Axel (supporter) : "Cette équipe me rend fou"

#Transferts

Commentaires