Une victoire bien défendue [Joueur par joueur Bordeaux - Angers]

Une victoire bien défendue [Joueur par joueur Bordeaux - Angers]
24/01 - 16:27 | Il y a 1 mois
Troisième victoire consécutive pour les Girondins de Bordeaux. Après Lorient et Nice, la victime d'aujourd'hui est le SCO Angers.

Les Girondins laissent tout de même les supporters sur leur faim puisqu'après un début de match tonitruant, ils ont beaucoup reculé et auraient pu concéder une égalisation angevine. L'essentiel est là pour Jean-Louis Gasset et ses hommes qui dépassent leurs adversaires du jour au classement.

Benoit Costil : Comme souvent bien protégé par sa défense centrale, le portier bordelais n'a pas eu énormément de travail en première mi-temps. Il reste stoïque sur le magnifique coup franc de Fulgini, mais évite l'égalisation de Bahoken juste avant la mi-temps grâce à un arrêt du pied droit. Bordeaux jouant à reculons lors du deuxième acte, il a par conséquent été davantage sollicité. Malgré une frayeur sur un centre venu de la droite à un quart d'heure de la fin, il a une nouvelle fois été à la parade face à Bahoken et s'est montré prompt sur les centres angevins. Son jeu au pied a parfois été performant, d'autres fois défaillant, mais l'ancien Rennais signe une bonne prestation avec sa défense.

Paul Baysse : De match en match, Paul Baysse confirme que ses dirigeants ont eu raison de lui accorder leur confiance en le prolongeant. Malgré quelques imprécisions et un coup de billard qui aurait pu être fatal en fin de match, il a une nouvelle fois été très décisif. Le défenseur central s'est montré très présent pour couper les passes en profondeur, les centres, et est à l'origine de plusieurs mouvements offensifs en première mi-temps. Paul Baysse a une nouvelle fois rempli son rôle à merveille.

Laurent Koscielny : Si Paul Baysse a fait un très bon match, que dire de Laurent Koscielny. Le capitaine bordelais était cet après-midi sur tous les ballons et a parfaitement esseulé Stéphane Bahoken. L'ancien joueur d'Arsenal a toujours eu le geste juste pour intercepter les ballons, et a toujours bien anticipé les actions adverses pour prendre les meilleures décisions. Laurent Koscielny a tout simplement signé une master class cet après-midi, et a été déterminant pour tenir l'avantage fragile d'un but.

Youssouf Sabaly : Le latéral sénégalais confirme ses bons matchs précédents et a livré une excellente prestation. C'est à se demander s'il n'est pas en train de retrouver son meilleur niveau, et c'est tant mieux. Le latéral droit bordelais a livré un match plein et a été très actif. Défensivement, il s'est montré très solide dans son couloir et offensivement, son association avec Oudin, à laquelle il faut aussi rajouter Yacine Adli et Hatem Ben Arfa, a tout simplement émerveillé le début d'après-midi des supporters bordelais.

Loris Benito : S'il y a bien une ombre au tableau cet après-midi, il s'agit de Loris Benito. Le latéral gauche suisse a été très décevant. Offensivement, il s'est très peu montré voire pas du tout. De plus, le jeu bordelais partant essentiellement du côté gauche, il a eu très peu de solutions. Et défensivement, il a vécu un match assez compliqué. Souvent pris de vitesse, mal placé, et facilement dribblé, il a aussi mis en danger sa propre défense sur des relances très approximatives. Contrairement à son homologue du côté droit, Loris Benito a très peu influé sur ce match.

Toma Basic : Avec la blessure d'Otavio, les supporters des Girondins attendaient Toma Basic au tournant. Associé depuis le début de la saison avec le brésilien, il lui laissait majoritairement les tâches défensives. Et malgré cette absence d'Otavio, le croate a une nouvelle fois traversé le match. Défensivement, sa présence et son intensité sont très insuffisantes. Il a d'ailleurs été bien aidé par la rentrée de Tom Lacoux (60') qui pour le coup est rentré parfaitement dans le match. Et offensivement, Toma Basic s'est montré très discret. Les actions étant initiées par Ben Arfa ou Adli, le joueur formé à Split était dans l'ombre de ses coéquipiers, et participait aux attaques par à coup. Ce match une nouvelle fois très timoré de Basic devrait inciter les dirigeants à recruter un pur milieu défensif en cette fin de mercato.

Yacine Adli : "Je veux donner le meilleur de moi-même dès que je joue." Yacine Adli a joint les actes à la parole cet après-midi. Sur la lignée de son très bon match à Nice, il a encore livré une très belle prestation aujourd'hui, en témoigne la merveille de passe décisive qu'il a distillé à Hwang sur le deuxième but. Son jeu à trois avec Oudin et Ben Arfa a été un vrai cauchemar pour la défense angevine dans les moments forts bordelais. Malheureusement, c'est lui qui concède le coup franc gagnant de Fulgini proche de son but qui permet à Angers de revenir dans le match. Sans doute une erreur de lucidité du jeune milieu de terrain qui a beaucoup donné aujourd'hui. Ces derniers matchs devraient lui permettre de passer un cap, et on espère voir ce même Yacine Adli jusqu'à la fin de la saison.

Rémi Oudin : Après une première année timide, l'ancien Rémois monte considérablement en puissance en ce début d'année 2021. Buteur contre Lorient, passeur décisif contre Nice, Rémi Oudin a livré une très belle prestation aujourd'hui et n'est pas étranger à la victoire de l'équipe. Son entente avec Sabaly fonctionne parfaitement, et le joueur progresse défensivement en faisant des efforts qu'il ne faisait pas auparavant. Tout comme Yacine Adli, Rémi Oudin répond aux belles attentes placées en lui, et justifie enfin le montant onéreux placé sur lui.

Hatem Ben Arfa : Son retour était attendu, et nous n'avons pas été déçus. Son début de match a largement contribué aux deux buts rapides inscrits par Bordeaux. Même s'il s'est éteint petit à petit à l'instar du reste de l'équipe, on peut parler d'un retour gagnant en ce qui concerne Hatem Ben Arfa. Sorti en deuxième mi-temps, son match est extrêmement satisfaisant et demande confirmation à Lyon la semaine prochaine. De plus une vraie complicité se développe avec Yacine Adli et Rémi Oudin, ce qui permet aux supporters bordelais de voir de très belles actions, comme sur les buts de Hwang. Replacé par Tom Lacoux à la 60'. Ce dernier a fait une entrée parfaite, en confiance et techniquement impeccable.

Samuel Kalu : Des joueurs offensifs, Samuel Kalu a été le plus discret étant donné que le jeu était beaucoup concentré de l'autre côté du terrain. Le Nigérian a livré un bon match sans pour autant faire lever les foules. Il a été capable de très belles choses, mais a parfois eu des trous d'air et a eu du déchet sur certaines actions où il aurait pu faire mieux. Contrairement à ses habitudes, il a aussi pensé a descendre pour soutenir sa défense et son milieu, et a été à l'origine de récupérations intéressantes. Remplacé par Nicolas de Préville à la 60', ce dernier rate un face à face avec Bernardoni. Sa frappe part en tribune.

Hwang Ui-Jo : Les supporters girondins étaient restés sur leur faim le week-end dernier après le match à Nice. En effet, malgré un but, le Sud-Coréen avait aussi vendangé beaucoup d'occasions et aurait pu repartir de l'Allianz Riviera avec plus de buts au compteur. Cette fois-ci, il n'a pas tardé à faire trembler les filets puisqu'il a parfaitement conclu ses deux premières occasions. La première en renard des surfaces, et une deuxième où il marque un magnifique but d'attaquant. Parfaitement lancé par Adli, il mystifie Ismaël Traoré avant de glisser ce ballon entre les jambes de Paul Bernardoni. De la lucidité, cette fois-ci il n'en a pas manqué. Hwang Ui-Jo a beaucoup pesé sur la défense adverse, et a comme à son habitude fourni beaucoup d'efforts. Jean-Louis Gasset disait cette semaine qu'il avait quelque chose que ses concurrents n'avaient pas. En ce dimanche 24 janvier, toute la France l'a compris.

Jean-Louis Gasset : Avec la blessure d'Otavio, on se demandait comment l'entraîneur bordelais adapterait son système. Il a finalement gardé son dispositif en associant Toma Basic et Yacine Adli. Ce dernier en phase offensive se projetait énormément contrairement à Toma Basic qui s'est beaucoup effacé sur ce match en mettant peu d'intensité. Il fit rentrer Tom Lacoux à l'heure de jeu pour rééquilibrer le milieu de terrain au moment où Angers commençait à camper dans le camp bordelais. L'entraîneur girondin a su s'adapter au contexte et faire les bons changements au bon moment pour tenir le score.

Commentaires