Vincent Menichini : "On attend davantage d'Aurélien Tchouaméni"

31/10 - 20:26 | Il y a 1 mois
Le journaliste Vincent Menichini de Nice-Matin nous présente le jeu de Monaco Niko Kovac. Il donne son sentiment sur le début de saison d'Aurélien Tchouaméni et sur l'arrivée d'Hatem Ben Arfa aux Girondins de Bordeaux.

Comment sont les Monégasques à l'aube de recevoir les Girondins ?

Ils ne sont pas au top après la rouste infligée par Lyon. C’était un match un peu bizarre, car Monaco l’entame très bien. Ils se retrouvent menés 1-0, puis 2, puis trois, puis 4, et ça fait 4 à 0 à la mi-temps. Un scénario catastrophe et une soirée cauchemardesques. Kovac était forcément un peu touché en conférence de presse d’après match. Sur la physionomie, le score ne reflète pas la différence entre les deux équipes. Au final, cela fait une nouvelle défaite pour l’ASM qui s'enfonce tranquillement dans cette Ligue 1. J’imagine une équipe de l’AS Monaco très revancharde, et vraiment dans l'obligation de remporter ce match contre Bordeaux pour ne pas sombrer et se retrouver largué après 9 journées.

"Kovac va serrer les boulons"

 

La défaite face à l’OL peut-elle laisser des traces ?

Je pense qu’elle va servir de leçon à Kovac qui a des intentions louables d’avoir un jeu porté vers l’offensive. C'est plutôt chouette et le match contre Lyon était attrayant, mais il ne peut pas se contenter d’en prendre 4 contre Lyon. Je pense qu’il va resserrer les boulons. Avant ça nous avions vu des bons matchs de l’ASM. Il y a un effectif conséquent sur le papier. Forcément il y aura une réaction du côté monégasque. Je ne peux pas imaginer que Monaco se contente de subir contre Bordeaux, surtout qu’ils ont de très hautes ambitions.

Justement, quel est l’objectif de l’AS Monaco cette saison ?

C’est de retrouver l’Europe, pas forcément la Ligue des Champions. Je pense que Monaco en a les moyens.

Monaco - Bordeaux : le groupe des Girondins avec Laurent Koscielny

Quel est le modèle de jeu de Kovac, tu parlais de jeu offensif ?

Contre Lyon, il avait cette intention de jouer très haut, avec des latéraux très haut, que ce soit Sidibé ou Aguilar. Avec Gelson, Ben Yedder et Jovetic ça donnait presque une ligne de 5 devant. C'était très offensif. Face à Lyon qui est très bon en contre, cela a fait très mal à la défense qui était la plupart du temps en un contre un. Ce jeu demande beaucoup d'efforts. Je ne l’imagine pas s'aventurer à jouer si haut dans les prochaines semaines. Je connais bien Hatem Ben Arfa, si tu lui laisses des espaces il va faire de grosses différences.

"On aimerait plus voir Aurélien Tchouaméni dans le dépassement de fonction"

 

Comment trouves-tu Aurélien Tchouameni cette saison ? Joue-t-il plus souvent que lors de son arrivée ?

Il fait partie des titulaires, mais je le trouve un peu timoré par moment. Il est sérieux et appliqué. Mais on aimerait le voir plus dans le dépassement de fonction. Pour l'instant, il se contente d’appliquer les consignes de Kovac. Il est sérieux, mais il peut faire mieux à l’image de toute l’équipe monégasque. C’est un gros transfert, on en attend davantage.

Donc, Hatem Ben Arfa que tu as connu à Nice, tu le vois comment aux Girondins ?

J'aurais une affection à vie pour ce joueur parce que la saison qu’il a réalisée à l’OGC Nice en 2015-2016 ça reste pour moi une symphonie comme on en voit très rarement. Il y a eu des actions de classe et de buts exceptionnels. À Nice, il a laissé un souvenir éternel, car c’est un joueur qui a un truc de différent des autres. Il est capable sur un geste de faire lever les foules. Quand tu vas au stade, même si on ne peut pas en ce moment, tu y vas pour des joueurs comme Hatem Ben Arfa. Bien sûr, Hatem, il n’en fera pas énormément à la perte de balle. Mais si autour de lui les mecs comprennent qu’il faut courir pour lui et compenser…

"Il faut que le système soit fait autour de Ben Arfa"

Personne dans l’effectif de Bordeaux ne peut le regarder dans les yeux et lui dire balle au pied je suis au-dessus. Il faut que le système soit fait autour de lui. Jean-Louis Gasset connaît le foot comme peu d’entraîneur et il a mis un système pour que Ben Arfa soit dans les meilleures conditions. En Ligue 1, il va encore faire des différences. C’est à ses coéquipiers sans tout accepter de comprendre qu’ils ont un joueur à part, et faire en sorte qu’il se sente le mieux possible. J'ai le sentiment qu’après deux matchs, ils l’ont compris. Ce sera grâce à Ben Arfa que Bordeaux réalise une belle saison.

Oliver Kemen : "Hatem Ben Arfa était très protecteur, il me donnait beaucoup de conseils"

Commentaires