Bordeaux a la tête sous l’eau [Joueur par Joueur Nîmes-Bordeaux]

Bordeaux a la tête sous l’eau [Joueur par Joueur Nîmes-Bordeaux]
21/02 - 18:06 | Il y a 9 mois
Battus chez le 19e de Ligue 1, les Girondins de Bordeaux enchaînent un 5e match sans victoire en Ligue 1. Les Marine et Blanc ont encore une fois été inoffensifs.

Les Girondins de Bordeaux espéraient se relancer cet après-midi, mais ils ont encore déjanté. Face à des Nîmois bien plus efficaces, les Bordelais ont été incapables de produire du jeu et de se montrer dangereux. Une nouvelle copie indigeste de la part des Marine et Blanc qui n’ont dégagé aucune valeur collective aujourd’hui et qui semblent coûler avec le bateau, sans le vouloir le sauver. Les Girondins restent donc enlisés dans la seconde partie du classement. 

Benoît Costil : Le gardien bordelais a paradoxalement eu peu de travail à effectuer cet après-midi. En première période, il ne peut rien sur le but de Merling (13e) qui se retrouve seul dans la surface pour armer sa frappe. À la 45e minute, il évite le break en repoussant une frappe du même Merling après une intervention manquée de Mexer. Malheureusement, l’ancien international français ne peut rien sur le deuxième but des Nîmois, avec une tête parfaitement décroisée de Ripart à la 70e minute.

Enock Kwateng : Plutôt bien dans ce match, Enock Kwateng s’est davantage montré que lors de ces dernières sorties. Présent défensivement, il a quelquefois était pris à défaut par Ferhat et Merling. Sur le plan offensif, le latéral droit a tenté d’apporter en dédoublant avec Oudin ou Ben Arfa, mais ses centres n’ont jamais trouvé preneur. Sur le 1er but, il se retrouve certes un peu seul sur la contre-attaque nîmoise, mais il oublie malgré tout Ferhat sur le côté droit qui a tout le temps d’ajuster son centre pour Merling. Remplacé par Traoré en tant que piston droit à la 61e minute, qui a été actif sur son côté droit et a tenté plusieurs dédoublements et plusieurs centres.  

Edson Mexer : titularisé à la place de Paul Baysse, le défenseur central des Girondins a connu une après-midi compliquée. Il ne sort pas suffisamment sur Merling qui a tout le temps d’ajuster sa frappe et d’ouvrir le score. Il rate son intervention à la 45e minute sur Merling qui peut ensuite frapper, mais Costil évite le break. 

Laurent Koscielny : Le capitaine des Girondins a été très soft aujourd’hui. Il n’est pas responsable des buts concédés par son équipe. Cependant, il n’a pas montré une grande solidité non plus et n’a pas été capable de concerner ses coéquipiers durant le match. 

Loris Benito : Dans ses standards de cette saison, Loris Benito a encore été sobre. Plutôt sérieux défensivement, il n’a en revanche rien apporté sur le plan offensif. Il est expulsé à la 68e minute par M. Delajod, juste après un changement de système où il évolue dans une défense à trois avec Koscielny et Mexer. Pris de vitesse par Karim Aribi sur une contre attaque, il rate son intervention sur le joueur nîmois en étant le dernier défenseur et est logiquement expulsé. Il sera donc suspendu pour le prochain match de Bordeaux. 

Jean-Michaël Seri : Une prestation plutôt moyenne de la part du milieu des Girondins. Engagé, l’international ivoirien a été le joueur qui a touché le plus de ballons aujourd’hui. Il a été aux duels, mais n’a pas été très efficace dans son jeu de passe vertical qui n’a pas trouvé preneur, sauf à la 65e minute, mais la tête de Hwang est trop molle pour inquiéter Reynet. Il est trop haut sur la contre-attaque qui amène le 1er but nîmois, même s’il fait l’effort pour revenir sans y parvenir. 

Yacine Adli : Le jeune milieu de terrain n’a pas été bon aujourd’hui. Il a perdu beaucoup de ballons suite à des contrôles ratés. Son peu de passes vers l’avant n’a jamais trouvé un coéquipier et il a systématiquement joué vers l’arrière. Sur le 1er but des Crocos, il est absent du milieu de terrain qui se fait transpercer.  Il aurait cependant pu marquer sur une belle demi-volée arrêtée du pied par Reynet à la 37e minute. Remplacé par Poundjé à la 77e minute.

Samuel Kalu : L'ailier nigérian a été un des Bordelais les plus remuants cet après-midi au Stade des Costières. Il ne s’est pas caché et a eu une activité importante sur le côté gauche. Néanmoins, il n’a jamais réussi à faire la différence et à passer son adversaire direct Sofiane Alakouch, qui a systématiquement pris le dessus. Remplacé par Nicolas de Préville qui a été transparent et n’a rien apporté dans l’animation offensive bordelaise. 

Hatem Ben Arfa : Le numéro 8 des Girondins n’a pas existé aujourd’hui. On a senti le meneur de jeu sous pression. Il n’a pas tenté un seul dribble cet après-midi, et on peut se demander si sa discussion avec Laurent Koscielny a eu une influence. Obligé de décrocher très bas pour toucher des ballons, et éviter le trafic des nîmois qui défendent très bas, il n’a pas réussi à changer le rythme de son équipe. Remplacé par Mehdi Zerkane à la 77e minute, qui a été auteur d’une entrée remarquée. Très en jambes, Zerkane a apporté une touche technique dans l’entrejeu et a été très volontaire.

Rémi Oudin : Tantôt à gauche, tantôt à droite, Rémi Oudin s’est sans doute un peu perdu sur ce match. En première mi-temps, il alterne systématiquement de côté et touche plusieurs ballons. Encore une fois très investi, il s’est donné, mais n’a pas réussi à faire différence. Il a parfois été trop juste techniquement, même s' il aurait pu marquer sur une frappe à ras de terre détournée par Reynet à la 50e minute. 

Hwang Ui-Jo : L’attaquant des Girondins comme Rémi Oudin, n’a pas été avare d’efforts. Comme à son habitude, il a beaucoup cherché la profondeur et a souvent dézoné sur les côtés. Il n’a que très peu était trouvé par ses partenaires. À la 50e minute, sa frappe du gauche après un renvoi de Reynet sur une frappe de Oudin, est trop faible et le gardien nîmois parvient à l’arrêter. Idem pour sa tête à la 65e minute, sur un très bon service de Seri. Remplacé à la 77e par Briand. 

Jean-Louis Gasset : L'entraîneur des Girondins est encore une fois critiquable sur ce match. Son onze de départ en 4-2-3-1 surprenant semblait malgré tout intéressant. Au fil du match, son équipe ne parvient pas à faire le jeu et le technicien de 67 ans semble désarmé pour remotiver ses troupes. Son changement de système avec un passage en 3-5-2 en seconde période n’a pas été une bonne inspiration. En effet, comme face à Toulouse, où le 2e but avait été concédé après le changement de système, c’est aujourd’hui l’expulsion de Benito qui fait suite à ce changement.

#Ligue1 COMMENTAIRES