Les Girondins ont eu du répondant [Joueur par Joueur Paris - Bordeaux]

24/02 - 01:58 | Il y a 2 mois

Pour le compte de la 26e journée de Ligue 1, les Girondins de Bordeaux se déplaçaient au Parc des Princes pour affronter le Paris Saint-Germain. Après une première période où les Marine et Blanc ont su mener à la marque et revenir avec un peu de réussite grâce à Pablo, les hommes de Paulo Sousa ont dû plier dans le premier quart de la seconde mi-temps (4-2). Ils ont réussi à titiller les Parisiens jusqu’à la toute fin de la rencontre avec la frappe surpuissante de Ruben Pardon. Avec cette défaite, Bordeaux passe dans la seconde partie du tableau de la Ligue 1 à la 12e place avec 35 points au compteur, mais en préservant son goalavérage.

Benoît Costil : Pendant les 20 premières minutes, le Paris Saint-Germain laisse les Girondins de Bordeaux venir à eux. Benoît Costil ne va toucher que ses premiers ballons après le premier quart d’heure. Sur une tête d’Edinson Cavani à la 25e minute, le portier des Marine et Blanc parvient à écarter le danger. Mais quelques minutes plus tard, le capitaine des Girondins va devoir logiquement s’incliner sur une nouvelle tête de l’attaquant uruguayen. Un peu avant la demi-heure de jeu, encore et toujours Cavani tente une madjer, mais trouve le montant du gardien bordelais. Bordeaux ne cesse de subir face aux efforts intensifs de l’équipe de Thomas Tuchel. À quelques instants de la fin de la première mi-temps, Marquinhos parvient à tromper de l’épaule un Costil qui ne peut rien faire. Au retour des vestiaires, le Paris Saint-Germain va continuer son travail de sape et le capitaine des Girondins de Bordeaux devra aller chercher le ballon à trois reprises au fond de ses filets.

Enock Kwateng : Après avoir été subie, une blessure contre le FC Metz, Enock Kwateng retrouve une place de titulaire contre le Paris Saint-Germain. L’ancien Nantais est appliqué en début de partie avec quelques tacles glissés bien effectués. Malheureusement, lorsque Paris va accélérer, la latérale droit va connaître de sérieuses difficultés à poursuivre ses bons efforts. Il faut dire que les appels incessants de M’bappé ne l’aide pas. Il sort à la mi-temps et il est remplacé par Ruben Pardo. L’ancien joueur de la Real Sociedad connaît une entrée très complexe avec de nombreuses pertes de balles. Mais sur une frappe lourde à l’entrée de la surface, l’espagnol va loger un véritable missile dans la lucarne de Rico.

Laurent Koscielny : Au début de la rencontre, Paulo Sousa avait décidé de remettre sa défense avec trois défenseurs centraux. Avec la présence de Loris Benito et de Pablo, Laurent Koscielny prenait place dans le couloir droit de la charnière centrale. L’ancien joueur d’Arsenal a récupéré beaucoup de ballons sur l’anticipation pour faire souffler une défense bordelaise qui en avait bien besoin face à des Kylian M’Bappé, Angel Di Maria ou encore Neymar qui étaient particulièrement en jambe. Au retour des vestiaires, il a composé la charnière centrale avec Pablo. L’équipe bordelaise n’a semble-t-il pas été bouleverser par ce changement tactique. Laurent Koscielny a réussi à colmater les brèches. 

Pablo : Lors des 25 premières minutes, Pablo a connu certaines difficultés à bien contenir les vagues offensives parisiennes. Mais plus le match avançait plus le défenseur central brésilien faisait jouer son physique pour que les attaquants parisiens ne puissent pas passer. À la toute fin de la première mi-temps, Pablo profite d’un cafouillage. Rico décide de dégager le danger, mais le ballon rebondit sur le genou du joueur bordelais ce qui lui permet d’inscrire le but de l’égalisation. Au retour des vestiaires, Pablo est sur le même rythme que la fin de la première période. Il n’est pas loin de réduire l’écart sur corner de la tête, mais Rico parvient à sortir une sacrée parade.

Loris Benito : Avec un système à trois défenseurs centraux, Loris Benito prenait place en tant que défenseur central gauche. L’international suisse a été plutôt bon face à un Di Maria très virevoltant. En seconde période, il a joué au rôle de latérale gauche et la disparition au fur et à mesure de la rencontre d’Angel Di Maria lui a permis de vivre une deuxième mi-temps bien plus tranquille.

Youssouf Sabaly : Avec la présence d’Enock Kwateng en piston droit, Youssouf Sabaly jouait dans le couloir gauche. L’international sénégalais a montré beaucoup de bonne volonté pour essayer de pousser son équipe vers l’avant. Au retour des vestiaires, il reprend sa place dans le couloir droit et il essaie de mettre les mêmes ingrédients que lors du premier acte. Un match de bonne facture de la part du joueur formé au Paris Saint-Germain.

Otavio : Dans une position milieu de terrain très défensif, il a réussi à gratter de nombreux ballons dans les pieds des Parisiens. Une bonne prestation (véritablement sans plus) de la part d’Otavio. Il n'a pas hésiter à mettre plus que le pied pour bloquer les offensives menées par M'Bappé ou encore Neymar.

Toma Basic : Plus les semaines passent et plus Toma Basic gagne définitivement sa place de titulaire dans le onze de Paulo Sousa. L’international croate est déjà dans son match en adressant parfaitement un ballon pour Hwang à la 18e minute où il trompe Rico sur la deuxième frappe bordelaise de la rencontre. Au milieu de terrain, le natif de Zagreb n’a cessé de se battre pour récupérer quelques ballons dans les pieds parisiens. À la 70e, il est remplacé par Yacine Adli qui n’est pas loin de réduire l’écart sur une frappe lourde à l’extérieur de la surface de réparation. Dans les toutes dernières minutes, il va subir le coup de sang de Neymar qui estimait avoir été fauché par Sabaly quelques secondes auparavant. Plus de peur que de mal pour l’ancien parisien.

Nicolas De Préville : Alors que ces dernières semaines, Nicolas De Préville semblait ronger son frein. Dans une position de faux neuf, l’ancien joueur de Lille n’a cessé de percuter dans la profondeur pour libérer des espaces à ses partenaires qui ne faisaient pas les bons appels au bon moment notamment de la part de Hwang.

Hwang Ui-Jo : Avec l’absence de Rémi Oudin dans le couloir droit, c’est l’international sud-coréen qui prenait sa place.  Sur l’une de ses rares occasions en première mi-temps, il parvient à scorer et permettre aux Marine et Blanc d’ouvrir la marque. L’ancien joueur du Gamba Osaka n’a cessé de se battre sur chaque ballon. Comme à son habitude, Hwang n’a cessé de réaliser des appels dans la profondeur. Il a montré une certaine qualité technique face à quelques Parisiens. Il a été remplacé par Josh Maja à la 78e minute de jeu.

Samuel Kalu : De retour dans une position de titulaire depuis quelque temps, on a retrouvé un Samuel Kalu très remuant. C’est même lui qui va trouver la première frappe cadrée. Toutefois, l’ancien joueur de la Gantoise a été quelque peu brouillon sur certaines phases de jeu où il aurait pu mieux réaliser certaines choses.

Florian Sabathier

#Ligue1

Commentaires