Nicolas de Préville : "On ne parle pas encore de course à l’Europe"

10/01 - 12:00 | Il y a 9 mois

En conférence de presse, Nicolas de Préville a répondu aux questions sur l'ambition européenne des Girondins de Bordeaux et sur sa baisse de régime à l'image de l'équipe.

Y a-t-il une peur de se louper et d’être décroché de la course à l’Europe dans les prochaines semaines ?

Nous, on ne parle pas encore de course à l’Europe. On a pas peur non plus de se louper, on est confiants, on a conscience de nos qualités et de nos défauts. On voit au quotidien le bon travail de l’effectif et donc on a confiance en nous et même de mauvais résultats n’allaient pas nuire à notre confiance.

À titre personnel, tu as eu un peu moins de réussite sur décembre, comment tu as vécu ça ?

C’était à l’image de l’équipe. L’équipe était moins bien, moi aussi. Il n’y a pas grand-chose à ajouter. J’ai déjà connu des périodes assez difficiles à Bordeaux et je m’en suis sorti par le travail donc je vais continuer à travailler comme le reste de l’équipe, et je m’en sortirai encore par le travail.

Dans votre logique de progression, est-ce qu’il y a une volonté d’enfin accrocher un gros ?

Oui. On avait déjà fait un gros match face à Lyon chez eux. Contre Monaco, on les a battus à la maison donc il n’y a pas d’objectif particulier contre Lyon si ce n’est gagné, mais ça aurait été une autre équipe, même un peu moins prestigieuse, ça aurait été la même chose. Il n’y a pas de volonté particulière contre Lyon, on veut gagner tous les week-ends parce que c’est 3 points à la clé. On a besoin d’avancer au championnat et pour faire grandir cette équipe et la faire progresser on a besoin de gagner le plus possible.

#Conf' de presse

Commentaires