Vers la suppression de l'équipe réserve des Girondins ?

07/12 - 15:55 | Il y a 9 mois
Sud-Ouest dans son édition du jour évoque l’audit lancé sur la formation des Girondins. Le quotidien régional indique qu’il pourrait déboucher sur la suppression d'une des équipes sans la nommer. Le groupe de National 3 des Girondins vit peut-être ses dernières semaines. Explications.
Vers la suppression de l'équipe réserve des Girondins ?

© Iconsport

Audit sur la formation

Le Président Gérard Lopez a lancé un audit sur le centre de formation des Girondins. Il a évoqué cet audit sur l’antenne de France Bleu Gironde “Nous voulons mettre la formation au cœur de cette croissance sportive, pour ça, on a un audit qui est en cours actuellement."

Avec le trading comme modèle économique assumé, les Girondins de Bordeaux doivent aussi rentabiliser leur coût de formation.

Attention, on ne parle plus de football et beau jeu, mais de rentabilité, de coût et indemnité de transfert. L’objectif est de former efficacement des joueurs, et de les valoriser afin de les revendre à un prix permettant de financer le fonctionnement du club. Qu'ils jouent en équipe 1 n'est plus le seul objectif. Bienvenue dans l'industrie du football.

Comme à Boavista ?

Par exemple, dès son arrivée à Boavista, la décision d‘Admar Lopes qui était le directeur général, a été de supprimer la catégorie U23. Ainsi, aujourd'hui Boavista possède l’équipe de division 1 qui évolue en Liga Bwin et ensuite, directement les U19. Ainsi, ça limite les coûts de structure, mais pas seulement.

Frederico Gomes, supporter de Boavista et responsable du groupe Boavista Futebol sur Facebook, n’est pas convaincu par la suppression de l’équipe de U23.

Un an après, il ne voit pas encore les bénéfices de cette politique de formation sur l’effectif. “Les départs des joueurs n’ont pas été compensés par la montée de U19. Au contraire, si certains ont intégré l’équipe première, beaucoup de joueurs ont été prêtés dans d'autres clubs ou sont partis sous forme de transfert ou libres. Aujourd’hui, nous avons toujours le même effectif avec des carences à certains postes. Pourtant, c'était censé pallier ses carences notamment en attaque.”

Boavista FC est aussi la propriété de la société Jogo Bonito qui possède aujourd'hui le RE Mouscron (D2 belge) et les Girondins de Bordeaux.

Faciliter le trading et les flux financiers

De plus, cette suppression de l'équipe réserve permet de resserrer les rangs des footballeurs éligibles pour le haut niveau en les intégrant rapidement à un groupe pro. Mais surtout, cela permet de former des joueurs et de les transférer sans passer forcément par la case équipe première.

"À force de prêter les joueurs, ils jouent, ils prennent de la valeur marchande et tu les revends"

Nous avons interrogé un agent de footballeur spécialiste de cet environnement :

“C’est intéressant car les joueurs sont rapidement prêtés dans un club pour jouer en pro. Quand tu veux faire du trading, tu axes ta formation pour faire monter les joueurs en équipe 1 ou les prêter. Quand tu fais du trading c’est bon de sauter le maillon de l'équipe réserve. Car à force de prêter ces joueurs ils jouent, ils prennent de la valeur marchande et tu les revends.

Par exemple, à l’Ajax d'Amsterdam, tu as des joueurs qui ne montent jamais en équipe Une et qui partent chaque saison en prêt. Sven Botman n’a jamais joué en équipe 1 à l’Ajax et a été vendu 8 M€ au LOSC. Il a été prêté à Heerenveen et il a ensuite été transféré. Azor Matusita qui est au Stade de Reims aujourd'hui, c’est la même chose. Par contre, il te faut un gros effectif pour pouvoir prêter et vendre ces joueurs-là. Dans ces conditions, il te faut un responsable de prêt dans le club, et de bons encadrants.”

 

 

L'exemple du PSG

Le PSG a supprimé son équipe réserve lors de l’été 2019. Depuis des joueurs comme Pembele, Kalimuendo, ont rejoint des clubs en prêt ou en transfert sans passer ou presque par la case Ligue 1. Ruben Providence qui a rejoint lors de l'été 2019 l’AS Roma pour 500 000€ illustre parfaitement cette politique. Le joueur n’a jamais joué en pro ni en réserve. Pourtant, il est transféré à Rome pour un demi-million d'euros.

Icon_DJO_111218_45_02.jpg (1.26 MB)
Ruben Providence @iconsport

 

Quelles conséquences pour l'équipe de National 3 des Girondins

Vous l’avez compris, l’équipe de National 3 sera peut-être supprimée l'été prochain, dans le cadre de la réorganisation de la formation bordelaise.

Par conséquent, si cette décision est prise, les joueurs actuels seront dispatchés en quatre groupes. Il y aura ceux qui peuvent intégrer le groupe pro, ceux qui ont l’âge pour évoluer en U19, ceux qui seront en fin de contrat et enfin ceux qui seront transférés ou prêtés.

 


Mercato : Alberth Elis le prochain coup des Girondins ?