Les Girondins se qualifient dans la douleur à Angoulême [Coupe de France]

09/12 - 15:58 | Il y a 3 mois
Les Girondins de Bordeaux se qualifient en battant Angoulême (N2) 1 à 0 dans un match ou l'équipe bordelaise a souffert. C'est Marcelin qui marque le but de la victoire en première mi-temps, de la tête. Bordeaux se qualifie pour les 32e de finale de la compétition qui se joue le week-end du 7 janvier.
Les Girondins se qualifient dans la douleur à Angoulême [Coupe de France]

© Iconsport

Marcelin ouvre le score, Straczek sauve Bordeaux

 

Les Girondins évoluent en 4132 avec un Davitashvili très bas sur le terrain. Bordeaux ouvre le score à la 7e sur un corner de Livolant, Marcelin marque d’une tête croisée (0-1, 7e). Angoulême réagit immédiatement en frappant plusieurs fois au but, au-dessus du but de Straczek qui fait des cabrioles sur sa ligne alors que le ballon est largement hors de portée. Les Girondins attaquent par les côtés. Diaz a des difficultés à contenir les milieux adverses et explose dans les duels.

Bordeaux est largement dominé dans cette première mi-temps. Angoulême multiplie la pression et les actions dangereuses. Heureusement pour les Girondins, leur adversaire n’a pas encore trouvé le dernier geste. Alexi Pitu est absent offensivement. Straczek est obligé de se détendre à plusieurs reprises pour empêcher le ballon de rentrer. Les Girondins sont dominés dans l'engagement et la détermination par leur adversaire. Elis place quelques contres qui ne vont pas au bout. Davitashvili a une balle de break à la 45+3e minute de jeu. Seul à 6 mètres du but, il tire au-dessus.

Bordeaux plus solide

 

En deuxième mi-temps, Riera fait entrer Gregersen, Badji, Sissokho et Cassubie. Barbet, Vipotnik, Elis et Livolant sortent. Bordeaux est plus solide. Gregersen apporte de la sécurité dans les duels. Straczek repousse l'échéance. Bordeaux concède coup franc sur coup franc. Le gardien polonais prend un carton jaune, car il prend trop son temps. Riera est tendu sur son banc de touche et prend aussi un carton jaune. De Lima remplace Pitu. La barre sauve Straczek... Marcelin passe tout proche du CSC et tire sur le poteau de son gardien.

Regarder le Débrief à Chaud du match :