Albert Riera : "Il faut aller à l'église et toucher de l'eau sainte, car on est dans une période noire"

22/04 - 11:51 | Il y a 1 mois
L'entraîneur bordelais est revenu sur la défaite cruelle face à Saint-Étienne et a donné des explications.
Albert Riera : "Il faut aller à l'église et toucher de l'eau sainte, car on est dans une période noire"

© Iconsport

"Si l'occasion de Vipotnik est transformée, la rencontre est finie "

Albert Riera en conférence de presse : "Contre Saint-Étienne, les deux buts ont été marqués par un joueur qui a joué en Ligue 1. Il n'y a pas d'infériorité numérique sur le premier but. On est 4 contre deux. Il marque un but magnifique. On pouvait mieux prévenir le risque sur cette action. On a perdu ces deux ballons alors qu'on ne doit pas perdre ce ballon et travailler sur la largeur. J'ai fait mon changement Vital par Jacques, car Vital était mort pour sa reprise, et je voulais bloquer les centres. Si l'occasion de Vipotnik est transformée, la rencontre est finie et on parle d'autre chose. Notre process est bon, mais ce n’est pas suffisant pour gagner. Il faut aller à l'église et toucher de l'eau sainte (sourire), car on est dans une période noire. Dans la vie la justice n'existe pas.

Dans la maitrise, je ne peux pas demander plus à mes joueurs. On ne doute pas. La différence c'est que nous, pour marquer on a besoin de faire beaucoup alors que nos adversaires marquent sur nos erreurs ou sur des demi-occasions. Nous devons être plus consistants dans les deux surfaces de réparation."

>> Girondins : “40M€ de budget et avoir un banc aussi pauvre, c'est inqualifiable"