Girondins. Rien d'acté avec un investisseur

12/06 - 10:47 | Il y a 1 mois
Les Girondins de Bordeaux sont encore dans le flou sur leur avenir en ce 12 juin 2024. Des discussions seraient en cours avec une société d'investissement, soutenue par un consortium... aucun accord définitif ne serait conclu selon France Bleu Gironde.
Girondins. Rien d'acté avec un investisseur

© Iconsport

Conclusion espérée avant la fin de semaine

Récemment, Sud-Ouest informait que Gérard Lopez avait trouvé un fonds d’investissement américain pour financer les saisons futures des Girondins. Depuis ce matin, nous en savons un peu plus sur ce partenaire en question. En effet, France Bleu Gironde nous apprend qu'il s'agit d'un fonds spécialisé dans la fintech (technologie financière) et le conseil de placement financier. Le point positif, selon le média, est que ce fonds est soutenu par d'autres d'investisseurs dans le monde. Le nom de ce fonds d'investissement n'a toujours pas filtré.

Un accord de principe serait trouvé entre les deux parties, sans qu'une signature ait eu lieu. Le média bordelais évoque que ce partenaire n'exclut pas une entrée au capital du club. Mardi, Gérard Lopez s'est rendu au tribunal de commerce de Bordeaux, mais n'aurait pas apporté de précision sur les modalités de l'engagement de ce partenaire financier.

Santiago Cucci toujours dans la danse ?

Si les éléments portent à croire que le fonds d'investissement dans la fintech mène le bal, Clément Carpentier évoque que l'homme d'affaires discute toujours avec d'autres investisseurs, et notamment, des investisseurs français. Justement, en temps évoqué dans la presse, Santiago Cucci n'est jamais loin, après avoir une première fois tenté sa chance.

Gérard Lopez est bien inspiré d'échanger avec d'autres investisseurs, car au vu de son historique, les investisseurs américains de la fintech seraient hésitants à son sujet, et a dû montrer patte blanche lors de ses entretiens entre Londres et New York.

Un report du passage devant la DNCG prévu le 19 juin prochain pourait être demandé par les Girondins.

À lire aussi : Mercato : le départ d'un ancien Girondins pourrait rapporter de l'argent au club