Girondins : un but malaisant, pauvreté technique et aucune révolution

19/09 - 09:35 | Il y a 10 mois
Les Enseignements de la victoire à Valenciennes (1-2) peuvent-être tirés. Voici ceux de Jonathan d'Agostino dans le Talk ce lundi.
Girondins : un but malaisant, pauvreté technique et aucune révolution

© Iconsport

Pas de révolution

 

Jonathan d'Agostino dans le Talk : "Les choix tactiques et d'hommes faits par Guion n'ont pas créé de révolution. L’absence prévue de Michelin et Nsimba, et ne pas voir Weissbeck et Ignatenko était une surprise. Je ne m'attendais pas à autre chose qu'une victoire face à Valenciennes qui ne sait pas attaquer. Je ne suis pas surpris même s'il y a des choix tactiques et d'homme. Je m'y attendais. L'équipe n'allait pas changer de visage en une trêve."

Pauvreté technique et malaise

 

"La pauvreté technique de certains joueurs me saute aux yeux et m'inquiète. Cassubie a été en grande difficulté techniquement et nous a mis en danger. Sissokho trop prévisible a été très en difficulté dans les duels, les latéraux nous ont plus mis en danger qu'apporté. On ajoute un manque de sang-froid pendant 15 à 20 minutes où on s'est fait bouger dans les duels. On prend un but sur une touche anodine, c'est assez gênant. Le collectif n'est pas encore bien construit. Pour une équipe qui veut monter, c'est malaisant à voir."

Une petite réaction en fin de match


"En fin de match, on voit une équipe plus haute et agressive se créant 4 occasions en 10 minutes. Cela nous permit d'aller chercher la victoire. Les joueurs ont su aller chercher quelque chose. On sent un peu d'orgueil. Si on arrive a reproduire ce temps fort plus régulièrement on aura plus de chance de gagner des matchs. Au final, je ne suis pas catastrophé, mais pas satisfait de ce que j'ai vu samedi soir."

Écoutez ces propos :