Girondins. "Je suis étonné que Gérard Lopez ait refusé de préfinancer la saison"

10/07 - 08:33 | Il y a 5 jours
David Gluzman spécialiste du financement structuré, des clubs de foot professionnels, et de la multipropriété était le Midi 10 sur WebGirondins ce mardi pour décrypter la situation des Girondins.
Girondins. "Je suis étonné que Gérard Lopez ait refusé de préfinancer la saison"

© Iconsport

David Gluzman ne comprend pas pourquoi Gérard Lopez n'a pas préfinancé la saison des Girondins si les négociations sont si avancées.

Écoutez ou lisez ces propos :

 

David Gluzman dans le Midi Dix sur WebGirondins : "Si Gérard Lopez était si confiant et s'il avait autant l'avenir et la bonne santé du club au cœur, il aurait financé la saison et continué les négociations, d'autant plus que ça l'aurait placé en position de force par rapport à Fenway Sports Group, puisque bien évidemment quand on n'est pas dans l'urgence de vendre, on est toujours plus fort concernant le prix de vente.

Ensuite, on va parler de la DNCG. La DNCG à mon sens ce serait juste qu'elle nous rétrograde, qu'on fasse appel et qu'une fois la vente closée et finalisée, elle nous réintègre. Je me mets à la place des concurrents. Si on rétropédale un peu, l'année dernière, Bordeaux a quand même présenté un budget plus ou moins insincère où les ventes planifiées n'ont pas été atteintes ce qui a poussé l'actionnaire à réinjecter de l'argent au fil de l'eau pour faire face aux dépenses courantes.

Que pensent des compétiteurs qui eux ont placé en premier lieu le paiement des salariés,de leurs fournisseurs, alors qu'un club a préféré investir lourdement sur le marché des transferts, quitte à repousser aux calendes grecques le paiement des fournisseurs, il y a une rupture d'équité.

Donc Bordeaux a déjà bénéficié d'un report. Je serais très surpris, surtout que selon Clément Carpentier, France Bleu, il n'y a pas d'offre ferme, que la DNCG nous redonne encore un délai de grâce.

La DNCG peut nous rétrograder en National 1, on peut faire appel et ce qui nous donnera le temps de boucler l'opération. Mais encore une fois, si on prend un peu de recul, je me surprends que pour se donner de l'air dans les négociations et nous donner de l'air financièrement, et pour donner de la visibilité à nos futurs acquéreurs, Gérard Lopez ait refusé de préfinancer la saison. Puisque si les négociations sont très avancées, c'est très étonnant qu'il ait refusé de préfinancer la saison."

>> Daniel Riolo : "La situation est vraiment critique"