Paul Bernardoni pourra t-il être numéro 1 aux Girondins un jour ?

Paul Bernardoni pourra t-il être numéro 1 aux Girondins un jour ?
05/07 - 18:06 | Il y a 2 semaines

Barré par la présence de Benoît Costil au club cette saison, l’international espoir a été prêté à Nîmes pour y trouver du temps de jeu et pour pouvoir progresser. Il a tout de même pu prolonger son contrat à Bordeaux. Alors, sera-t-il, un jour, le gardien titulaire des Girondins ?

Le feuilleton Paul Bernardoni a fait une pause… Pour mieux revenir l’année prochaine. Le gardien de 22 ans a, pour la deuxième fois, été prêté à Nîmes il y a quelques jours. Une décision qui semble arranger tout le monde. Bernardoni veut plus de temps de jeu et un statut de numéro 1, Bordeaux veut temporiser et exploiter au maximum les capacités de Benoît Costil, et Nîmes trouve un gardien sans débourser le moindre centime. La stratégie des Girondins est simple : développer les capacités de tous leurs gardiens pour ensuite choisir le meilleur en tant que numéro 1. Ainsi, Over Mandanda a été prêté à Créteil pour acquérir de l’expérience et Gaëtan Poussin continue d’apprendre aux côtés de Benoît Costil dans un rôle de numéro 2 qui semble, pour le moment, lui convenir. La situation est différente pour Bernardoni.

UN CHOIX CORNÉLIEN

Le natif d’Évry se sent prêt à jouer numéro 1 et n’a pas de doute sur son niveau. « Revenir à Bordeaux en tant que numéro 2 ? Non » avait-il déclaré. L’international espoir est un des joueurs d’avenir dans le projet des Girondins. Acheté à Troyes 2 millions d’euros en 2016, il pourrait être une plus-value plus qu’intéressante pour les dirigeants. Mieux, il pourrait être le futur gardien bordelais. En effet, le prix qui a été fixé par Bordeaux cet été est de 15 millions d’euros. Une somme qui a fait peur à tous ses prétendants. Mais cette valeur pourrait encore augmenter les saisons prochaines. Bordeaux aura alors le choix lorsque Benoît Costil ne sera plus à Bordeaux : vendre Bernardoni à un prix d’or et installer Poussin ou Mandanda en titulaire ou bien garder Bernardoni et en faire le numéro 1. Car oui, il va arriver un moment ou Benoît Costil (32 ans) va perdre du niveau ou aura des envies d’ailleurs. Pour l’instant, il est meilleur que Bernardoni, mais l’international espoir représente une bien meilleure alternative pour le futur.

Le contrat de Benoît Costil se termine en 2021, celui de Bernardoni en 2023. « Paulo » serait donc le successeur du capitaine à Bordeaux. Tout ceci est à prendre avec des pincettes bien sûr. Gaëtan Poussin et Over Mandanda pourraient, eux aussi, se révéler et faire de la concurrence au poste de gardien. Le premier a d’ailleurs été testé à plusieurs reprises l’année dernière et il s’en est toujours très bien sorti. Bordeaux semble donc avoir le choix du roi au poste de gardien, mais ils ne pourront pas tous être numéro 1.

#Transferts #Club #CostilBenoit #Paul Bernardoni

Commentaires