Revivez la conférence de presse de Rémi Oudin et Jean-Louis Gasset

Revivez la conférence de presse de Rémi Oudin et Jean-Louis Gasset
12:36

Cette conférence de presse est maintenant terminée. Merci de l'avoir suivi sur WebGirondins.

Retrouvez les propos de Rémi Oudin et Gasset sur cette page. 

12:35

Jean-Louis Gasset : "Bien sûr on travaille individuellelement. Beaucoup. Mais je vous l'ai dit, il y a eu une prise de conscience collective après Montpellier. Et après, je vois les gens responsables, pour dire que par expérience, la vitesse il faut l'enclencher le plus vite possible."

12:33

Jean-Louis Gasset : "Il y a eu quelques contre-temps, mais bon là on va voir demain pour le dernier entraînements. Comme on a travaillé fort, il y en a qui ressentaient des vieilleries. Avec la suspension de Benito, il y a encore quelques questions. Et je ne vous parle pas du test qu'on a passé ce matin. Parce que quand vous donné 48h de repos, à 30 joueurs qui vont aller dans des endroits différents et que vous voyez ce qui se passe autour de nous, vous vous languissez ce soir que le docteur vous dise RAS, personne n'est positif."

12:30

Jean-Louis Gasset : "J'utilise par rapport à l'effectif. Bien sûr qu'il peut s'intégrer. Tous les joueurs qui sont dans l'effectif doivent nous amener quelque chose. À un moment donné, il faut que des joueurs défendent bien et que d'autres nous fasse gagner des matchs. Il faut qu'on arrive à trouver ça et il en fait partie."

12:28

Jean-Louis Gasset : "Hatem est apte. Il a fait la première semaine, un travail de réatlhétisation avec les kinés, où il a travaillé le physique. Là, depuis une semaine, il s'entraîne avec le groupe et il a l'air alerte."

12:26

Jean-Louis Gasset : "Ce sont de bons joueurs, qu'on arrive à faire une bonne équipe et par le biais, faire les résultats qu'on doit faire. Est ce que vous savez combien on a pris de points contre les 8 équipes qu'il nous reste à jouer ? À l'aller ? Non parce que de temps en temps quand on est pessimiste, on dit ça va être dur, eux ils jouent l'Europe, eux ils jouent le maintien, ça va être dur. On a pris 10 points sur les 8 adversaires qu'ils nous restent. Donc ça veut dire que si cette équipe, ce groupe, si les joueurs ont la tête à l'endroit, ils sont capables. C'est juste remettre le curseur là où il faut."

12:22

Jean-Louis Gasset : "Il faut mettre les états d'âmes de côté pour tout le monde. Les gens qui sont sous contrat doivent penser à l'avenir, tout le monde à tout intérêt à faire un grand match, à gagner des matchs. C'est simple à expliquer, mais le mental chez le footballeur, c'est la chose qui est la plus difficile. Depuis le retour de Montpellier, j'ai senti qu'il y avait une prise de conscience des joueurs cadres."

12:18

Jean-Louis Gasset : "J'ai ressenti ça après le match de Montpellier. Je ne sais pas, c'est un sentiment d'entraîneur expérimenté qui sent que son groupe à travers des petits détails est en train de se dire, il faut mettre le pied sur l'accélérateur. Les quinze jours de travail, l'application, l'abnégation qu'il y a eu, les efforts qui ont été faits, me fait penser qu'ils sont conscients de la situation et qu'il faut au plus vite gagner un match."

12:15

Jean-Louis Gasset : "Ils ont le buteur à surveiller, parce que c'est quelqu'un qui garde le ballon, qui est présent dans les duels. Qui marque des buts, parce qu'il a marqué 11 buts. Après ils ont des bons joueurs de football, comme Thomasson, Bellegarde, Linard qui sont des bons joueurs de football. On est un peu dans la même ligne. L'avantage pour nous, c'est de dire qu'on a quand même un effectif qui est mature et qui sait quand il faut accélérer. Et je compte sur ça. On l'a vu à Dijon, c'était un match, on l'a pas fait trop sentir, mais c'était un match à pression. Parce qu'on était sur une dynamique de février catastrophique. Parce qu'on allait chez les dernier qui n'avait pas encore gagné et tout le monde disait ils sont capables de ... On a assumé le match, on a mené 3-0 à part les 15 dernières minutes et les changements ont fait qu'on s'est déstabilisé un peu tout seul. L'expérience dans le football dans ces moments là, est fondamental."

12:10

Jean-Louis Gasset : "Comme nous. Mais comme beaucoup d'équipes, elle fait des séries. Par contre, tous les contenus de matchs sont bons. Ils ont battu Monaco à la dernière minute. Ce qui n'est pas neutre en ce moment de jouer contre Monaco qui est en train de prendre du volume. Après ils ont perdu deux matchs d'affilés. À Rennes 1-0 et à domicile contre Lens. Toutes les équipes ont des sauts d'humeur mais c'est dû à l'ambiance générale. Ce sera obligatoirement un match difficile, comme ça l'a été à l'aller. Parce que c'était un match serré et fermé. On avait marqué sur coup de pied arrêté de la tête, Pablo et je crois dans les dernières minutes, Otavio, sur un match en retrait de Oudin. Mais ça avait été un match âpre donc il faut avoir le mental pour ça."

12:06

Jean-Louis Gasset : "C'est un but à la Mavididi, on le sait, on l'a vu. On recul, c'est une équipe qui n'est pas en confiance."

12:05

Jean-Louis Gasset : "C'est jouer en équipe, faire les efforts les uns pour les autres et donner un coup de main aux copains. Il faut arriver quand on regarde les buts, alors que c'est des buts qu'on a vu en vidéo. On sait que sur les centres, Delort remise de la poitrine pour Laborde, ça s'est passé x fois dans la saison. Donc on le montre, ça veut dire qu'il faut pas reculer vers le but et être attentif à la remise. Quand on prend la vidéo tout le monde recul, c'est aussi un problème de concentration."

12:02

Jean-Louis Gasset : "Même à l'extérieur, à 1-1 à la soixantième, on a la balle de 2-1, qui peut changer le match et surtout nous redonner la confiance. On a travaillé pendant cette trêve internationale, l'efficacité. Défensive, parce qu'il faut qu'on soit beaucoup plus solide. On parle des absents mais il faut qu'on trouve la formule qui nous permet de mieux défendre ensemble. Et après, l'efficacité offensive, les occasions on les a. Parce qu'à chaque match on dit, on a eu 3, 4, 5 occasions. Ça veut dire que dans les bons matchs qu'on fait, à Dijon, à Nice où on est efficace, ce sont des matchs aboutis. Quand on arrive pas à prendre l'avantage ou a marquer le deuxième but, on reste à portée et c'est là qu'on peut perdre un peu la confiance et le moral."

11:56

Jean-Louis Gasset : "C'est des cycles. Il y a eu 30 matchs de fait, on a fait 10 victoires. Ça veut dire qu'on gagne un match sur trois et de temps en temps, ce n'est pas du relâchement, mais on ne le joue pas avec la même intensité, la même agressivité. On dirait que gagner un match suffit pour passer 15 jours tranquille. Il faut réussir à changer cette mentalité."

11:54

Jean-Louis Gasset : "On reste sur 3 matchs. Paris on a rivalisé. À Dijon, on a assumé et à Montpellier on a quelques regrets parce qu'on l'avait bien débuté. On a ouvert le score et le moindre petit grain de sable, qui peut être un coup franc de 25 mètres en pleine lucarne, arrive à nous destabliser un petit peu. C'est là qu'on a essayé de mettre l'accent. Une équipe nous égalise parce que un joueur fait un exploit, ce n'est pas pour ça que le match est perdu ou qu'on ne doit pas re rentrer dans ce match."

11:51

Jean-Louis Gasset : "Surtout ne rien lâcher, et être conscient qu'on a les qualités pour bien finir."

11:50

Jean-Louis Gasset : "On a mis l'accent sur tout, le physique, la tactique et le mental. Oui même si il y a des petits bobos qu'on doit soigner, parce que les semaines sont longues. On s'entraîne 5, 6 fois et parfois on double pour faire sentir aux joueurs qu'il n'y a que par le travail et la mentalité de travail qu'on va aborder ce sprint du mieux possible."

11:48

Jean-Louis Gasset arrive à son tour à cette conférence de presse.

11:47

C'est terminé pour ce passage express de Rémi Oudin en conférence de presse. On attend maintenant Jean-Louis Gasset. 

11:46

Rémi Oudin : "Honnêtement, mentalement pour moi le groupe est bien. Après ce n'est que avec les résultats que ça avance donc j'espère que la semaine prochaine je pourrai vous dire qu'on va encore mieux. Peut-être un peu d'appréhension, parce qu'on veut passer une bonne fin de saison, et pas se rattraper, mais vraiment bien finir. Après ça va aller tout seul, on a les qualités, on sait le faire et je ne vois pas pourquoi on y arriverait pas."

11:43

Rémi Oudin : "C'est plein de petites choses à différentes lignes. On l'a vu sur les derniers matchs que c'est des erreurs qu'on peut gommer. Je pense qu'il faut savoir faire les deux. Si on est haut, c'est vrai qu'il faut directement presser pour ne pas faire 50 mètres en arrière. C'est à nous de savoir sur le terrain, ce qu'il faut faire et à quel moment le faire."

11:41

Rémi Oudin : "C'est vrai que plus tôt dans la saison c'était notre force. On prenait pas énormément de buts, et c'est vrai que sur les derniers matchs on en prend. On a voulu mettre l'accent là-dessus, parce que ce n'est pas nous et si on prend trop de buts, forcément c'est dur de gagner les matchs."

11:38

Rémi Oudin : "On sait que c'est une équipe physique et qui a l'habitude des matchs comme ça. Donc ça va être je pense, compliqué, parce qu'ils ont une bonne équipe. À toutes les lignes il sont assez costauds. Au match aller on a vu que c'était une équipe solide, et je pense qu'on va avoir le même match ce week-end."

11:36

Rémi Oudin : "J'espère avoir le plus de stats sur les derniers matchs. Que ça aide l'équipe et personnellement et collectivement bien finir l'année."

11:34

Rémi Oudin : "Oui c'est exactement ça. Comme je vous le dis, c'est pour se dire on prend de l'air. Pas on ne regarde plus derrière, mais on y pense un peu moins, on joue libéré et on fait ce qu'on a à faire."

11:32

Rémi Oudin : "C'est avoir le plus de points possibles, pour déjà dès ce week-end creuser l'écart avec Strasbourg qui est collé à nous. Donc creuser cet écart qui puisse nous permettre de prendre un peu d'air et finir la saison un peu plus tranquillement."

11:30

Rémi Oudin : "Forcément on se fixe des objectifs. Comme vous le savez l'année a été un peu compliquée. On veut bien finir, il reste 8 matchs et j'espère qu'on va bien les finir."

11:28

Rémi Oudin : "Pour moi ça m'a fait du bien. J'ai pu entre guillemets recharger et repartir en forme sur le début de semaine et j'espère que ça va payer."

11:26

Rémi Oudin : "On s'est remis en tête le système, les déplacements et je pense que ça fait du bien à tout le monde un petit coup de rafraichissement."

11:25

Rémi Oudin : "On a mis un peu de tout on va dire. On a mis une touche physique parce qu'on a eu un peu plus de temps pour travailler. Et après on a travaillé sur les aspects sur lesquels ont devaient progresser. Que ce soit tactique ou même technique pour pouvoir faire quelque chose ce week-end."

11:22

Rémi Oudin est le premier à se présenter à cette conférence de presse.

11:20

Suivez en direct sur cette page la conférence de presse de Jean-Louis Gasset et de Rémi Oudin avant la réception de Strasbourg.

Commentaires