PDVA : "Nous savions dès le départ que nous allions vivre une saison de transition"

PDVA : "Nous savions dès le départ que nous allions vivre une saison de transition"
10/04 - 09:17 | Il y a 1 mois
Nous avons interrogé Tibo Evect, responsable du média EVECT, avant le déplacement à Saint-Étienne, dimanche à 15h. C'est le Point De Vue Adverse.

Tibo (Evect), comment sont les Verts avant d'accueillir les Girondins ?

Ils sont convalescents, l’équipe est très irrégulière, mais ils sortent d’un bon match contre Nîmes qui était un match important, c’était le match de la “peur”. C’est un match qui a été décisif pour la course au maintien, après nous sommes une équipe qui a beaucoup de mal à enchaîner depuis le début de la saison. Mais ce succès à Nîmes nous a donné une bouffée d’oxygène et cela nous permet de voir la fin de saison avec un peu plus de sérénité, surtout si on arrive à enchaîner contre Bordeaux. Ça rendrait le maintien comme un acquis, il n'y aura plus de pression. Je pense qu'avant ce match nous sommes un peu moins sous pression qu’il y a 2 ou 3 journées.

"Nous n’avons pas de véritable 9, c’est problématique"

Pourquoi l'ASSE est aussi mal classée cette saison ?

Il y a beaucoup de facteurs. Nous avions fait un bon début de saison puis nous avons perdu Wesley Fofana (parti à Leicester) qui était un joueur très important en défense, et puis les blessures se sont enchaînés, sur certains matchs nous avons étaient obligés d’aligner des joueurs très jeunes en charnière centrale. Nous avons été vites dans une spirale négative, il a donc fallu qu’on récupère des joueurs d'expérience pour trouver de la sérénité et des résultats. Ce sont vraiment les blessures de nos joueurs-cadres qui ont compliqué la chose. Ensuite, dès que nous avons récupéré certains joueurs cela a été mieux. La jeunesse de l'effectif a été également difficile à gérer, nous avons du mal à enchaîner des victoires, mais pourtant nous avons eu pas mal de grosses performances.

Nous avons eu du mal face aux équipes moins bien placées, mais aussi sur nos matchs à domicile. Nous arrivons davantage à gagner à l'extérieur plutôt qu'à domicile, car l’équipe adverse nous attend moins. Un autre problème, c’est le manque d’un véritable attaquant, nous n’avons pas de véritable 9, c’est problématique. Nous avons fait des matchs intéressants avec beaucoup d'occasions, mais nous avons des grosses difficultés pour marquer les buts, ce qui est l’un des problèmes majeurs de l’ASSE. Nous savions dès le départ que cela allait être une saison de transition, car le club est en difficulté financière, le club à du se débarrasser de ses gros salaires, ce qui a été en partie fait cet été. Nous partons sur un nouveau cycle avec jeunes du centre de formation, c’est vraiment une saison de transition. Voici tous les éléments qui mettent Saint-Étienne dans cette situation.

"Saint-Étienne a pour objectif de vraiment s’appuyer sur sa formation"

Peux-tu nous expliquer quel est le projet sportif de Sainté ?

La problématique de l’ASSE, c’est que nos actionnaires n’ont pas les moyens de nous faire franchir un palier sur le plan financier, cela fait très longtemps qu’ils cherchent un actionnaire minoritaire ou quelqu'un pour racheter le club. Le Maire et les supporters mettent un peu la pression pour savoir s'ils sont vendeurs ou pas, car cela fait plusieurs années que ce n’est pas très clair. La problématique principale du club c’est que nous n'avons pas les moyens extensibles, nos moyens diminuent, nous ne sommes pas dans un cercle vertueux qui était d’augmenter le budget.

Nous avons atteint nos limites dans ce domaine. Le problème est que Gasset, dans l'urgence, avait été chercher des joueurs assez chers, ce qui fait qu’aujourd’hui, notre masse salariale a explosé. Nous avons donc pris Puel pour partir sur un nouveau cycle, il est réputé pour être un entraîneur formateur, l’objectif est de s’appuyer sur nos jeunes.

Nous avons des joueurs de talent, où récemment nous avons fait émerger Saliba ou encore Fofana. Notre projet est donc de s’appuyer sur notre de formation et de recruter des joueurs jeunes, pour peut-être les revendre plus tard. Cet objectif de compter sur le centre de formation est une bonne idée, car cela coûte évidemment beaucoup moins cher qu'un joueur qui est déjà confirmé. Saint-Étienne a pour objectif de vraiment s’appuyer sur sa formation. Mais à part ça, nous restons dans le flou, car nous avons un président qui depuis 1 an et demi vit à Dubaï. Il n’a pas été vu sur Saint-Étienne, il est totalement absent. Puis nous avons un autre président qui est très âgé, mais qui est omniprésent, ce qui rend les choses très difficiles à gérer. Pour l'entraîneur Puel, nous avons des avis qui sont divisés, avec une partie du public qui le soutient et une autre partie qui doute de la viabilité de son projet vu les résultats de cette saison.

"Khazri est très en forme"

Quels sont les joueurs à surveiller du côté des Verts pour cette rencontre ?

Khazri est très en forme, ses derniers buts sont magnifiques, c’est un joueur qui nous fait beaucoup de bien en cette fin de saison. Globalement, nous sommes une équipe solidaire, donc à part Khazri qui sort du lot, nous n’avons pas de joueur vraiment à surveiller. Nous sommes plutôt solides défensivement, avec une charnière centrale qui est très performante. Au milieu nous avons également des joueurs plutôt performants avec notamment Camara, mais aussi Neyou Noupa qui est une très belle trouvaille, qui sort du fin fond de la D2 portugaise, c’est une vraie surprise.

À lire aussi : ASSE-Bordeaux : le classique de l’élite !

COMMENTAIRES